Le coup de gueule de Pa­ris Pre­mière

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - M.B.

ELLE AVAIT pour­tant tout pour plaire. Des ma­ga­zines de qua­li­té, des ani­ma­teurs de haute vo­lée, des thé­ma­tiques sin­gu­lières, une joyeuse im­per­ti­nence… Bref, lar­ge­ment de quoi mé­ri­ter sa place au so­leil. Mais pour­quoi le CSA s’est-il donc achar­né à re­fu­ser à Pa­ris Pre­mière l’ac­cès à un ca­nal gra­tuit ? De­puis l’an­nonce, jeu­di soir, de la sen­tence, la pe­tite chaîne his­to­rique du groupe M 6, fon­dée en 1986, est en deuil. Si Pa­ris Pre­mière, au­jourd’hui seule­ment cap­tée par un foyer sur trois*, de­ve­nait gra­tuite, elle of­fri­rait à tout l’Hexa­gone sa dif­fé­rence, ses spec­tacles cap­tés en di­rect le sa­me­di soir, ses films du pa­tri­moine du mar­di, ses dé­bats en­flam­més du mer­cre­di…

Sai­sine du Con­seil d’Etat

« Quel dom­mage de pri­ver les té­lé­spec­ta­teurs d’au­tant de bons films et pièces de théâtre en di­rect ! » re­gret­tait, hier, le pro­duc­teur Do­mi­nique Bes­ne­hard, qui pré­sente cer­taines soi­rées du sa­me­di, « stu­pé­fait par cette dé­ci­sion contraire à l’in­té­rêt du pu­blic fran­çais, qu’il soit à Pa­ris ou en pro­vince ».

Pour jus­ti­fier son re­fus, le CSA a es­ti­mé que la si­tua­tion fi­nan­cière de la chaîne, in­té­grée dans un groupe so­lide, ne pré­sen­tait au­cun ca­rac­tère d’ur­gence. « Moi, j’ai plu­tôt l’im­pres­sion que des consi­dé­ra­tions po­li­tiques ont pré­va­lu sur l’in­té­rêt gé­né­ral », es­time Eric Naul­leau, aux com­mandes de la on­zième sai­son de « Ça ba­lance à Pa­ris ». « Pa­ris Pre­mière paie-t-elle sa li­ber­té de ton, sa haute idée de la culture et du dé­bat? » ren­ché­rit Na­ta­cha Po­lo­ny, qui dé­fend de­puis la ren­trée, le ven­dre­di soir, le ma­ga­zine « Po­lo­nium ». Re­mon­té comme un cou­cou, Jé­rôme de Ver­dière, ani­ma­teur de « la Re­vue de presse » (talk-show hu­mo­ris­tique sur l’ac­tua­li­té po­li­tique), dé­nonce « un scan­dale, dou­blé d’une honte, car le CSA prend le par­ti des dé­fen­seurs de la té­lé­réa­li­té au dé­tri­ment d’une chaîne dif­fé­rente et de qua­li­té ».

Le groupe M 6, qui frap­pait à la porte pour la troi­sième fois, va sai­sir le Con­seil d’Etat. Parce que, comme le dit si jo­li­ment le cri­tique gas­tro­no­mique Fran­çois Si­mon, « c’est comme si on don­nait une ma­gni­fique soi­rée et que l’on en in­ter­di­sait l’en­trée ». * Au­to­ma­ti­que­ment via les box SFR et Bouygues, Ca­nalSat et Nu­me­ri­cable. En op­tion chez Free et Orange.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.