Qui se­ra la nou­velle Miss France ?

Ce soir, on connaî­tra le nom de celle qui suc­cé­de­ra à Ca­mille Cerf. Miss France 2016 se­ra élue à Lille (Nord) au cours d’un grand show re­trans­mis en di­rect sur TF 1.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - Lille (Nord) De nos en­voyés spé­ciaux SYL­VAIN MERLE

« RÉUNION, tu t’es ré­ajus­té le maillot de bain en mar­chant, je ne veux pas voir ça, faut que ce soit ca­lé avant ; Poi­tou-Cha­rentes, t’es à l’ouest sur Louane ; Li­mou­sin, t’avais les pieds en canard… » Sur la scène du Zé­nith de Lille, les 31 pré­ten­dantes à la cou­ronne de Miss France 2016 tiennent la pose fi­nale du ta­bleau « su­per­hé­roïnes » — l’un des dix que comp­te­ra l’émis­sion de ce soir, à 20 h 55 en di­rect sur TF 1 —, tan­dis que le cho­ré­graphe Sté­phane Jar­ny égraine ses re­marques. « Bour­gogne, tu n’as pas res­pec­té mon dra­peau, tu es res­tée trop long­temps et les autres se sont re­trou­vées dans la ga­lère », lance-t-il sur le ta­bleau des pi­rates. A la main, il tient un dra­peau blanc qu’il agite quand la Miss avan­cée sur le po­dium doit faire de­mi-tour et re­prendre sa place. « Sté­phane, c’est leur meilleur ami pen­dant la soi­rée, on leur ré­pète de ne ja­mais le perdre des yeux, glisse Ca­role Ga­vi­net, pro­duc­trice de l’émis­sion pour En­de­mol. Il est à cô­té de la ca­mé­ra gros plan, ça évite qu’elles baissent les yeux. »

Miss France est un show, et un gros, dont les moindres dé­tails doivent être ré­glés. Hier, les can­di­dates ont ré­pé­té pour la pre­mière fois dans le Zé­nith. « Elles ont un jour et de­mi pour prendre la me­sure des lieux », pour­suit la pro­duc­trice, qui or­chestre la soi­rée pour la se­conde an­née consé­cu­tive. Prendre la me­sure des lieux, et no­tam­ment des marches… « Elles re­doutent toutes la chute », pour­suit-elle. C’est pour ce­la que, de­puis presque trois se­maines, elles ré­pètent tou­jours… en ta­lons hauts.

Dans l’im­mense loge des Miss, cô­té cour, c’est l’ef­fer­ves­cence. Au sol, sept jeunes femmes as­sises en tailleur re­touchent à la main des shorts blancs à rayures rouges. « Ils sont trop grands et trop longs fi­na­le­ment », glisse Ca­mille, une des 25 ha­billeuses pla­cées sous l’au­to­ri­té d’Aman­dine Ca­ta­la, créa­trice des cos­tumes, tous sur me­sure. « Sauf les robes des 12 pré­sé­lec­tion­nées, puis des 5 fi­na­listes, qui s’ajus­te­ront au der­nier mo­ment avec des sys­tèmes de la­çage », pré­cise la pro­duc­trice.

Sur scène, cinq jeunes femmes ré­pètent la cho­ré­gra­phie que seules Miss France 2016 et ses quatre dau­phines ef­fec­tue­ront ce soir. « Elles vont toutes ré­pé­ter ce mo­ment, au cas où, mais quand ça ar­rive, on a ten­dance à ou­blier », sou­rit Syl­vie Tel­lier. Dans sa loge, la di­rec­trice gé­né­rale de la so­cié­té Miss France, de­bout sur une chaise, bras en croix, mime ce mo­ment où la can­di­date s’aban­donne to­ta­le­ment, tan­dis qu’on l’ha­bille, la coiffe, la ma­quille tout en même temps pour ce ta­bleau fi­nal. « A ce mo­ment, on est ailleurs, on n’écoute plus rien », souffle la Miss France 2002.

A l’heure ac­tuelle, seules 12 jeunes femmes peuvent pré­tendre suc­cé­der à Ca­mille Cerf. A la suite d’un vote à bul­le­tin se­cret d’un co­mi­té de pré­sé­lec­tion de 11 per­sonnes, 12 noms ont été cou­chés sur pa­pier, une liste ac­tuel­le­ment dans le coffre d’une étude d’huis­sier. Seuls Syl­vie Tel­lier et l’huis­sier en ques­tion en connaissent la te­neur. Sur ces 12, 5 ac­cé­de­ront aux portes du sacre après les votes du

« Bour­gogne, tu es res­tée trop long­temps et les autres se sont re­trou­vées dans la ga­lère »

Sté­phane Jar­ny, cho­ré­graphe

pu­blic et du ju­ry pré­si­dé par Jean Paul Gaul­tier.

Ce se­ra en­suite aux té­lé­spec­ta­teurs de dé­ci­der et de conclure plus de trois heures de di­rect or­ches­trées par Jean-Pierre Fou­cault, dont c’est la 21e pré­sen­ta­tion. « Je le prends comme une ré­com­pense à chaque fois », glisse l’ani­ma­teur, qui avoue sa­vou­rer ces quelques se­condes du­rant les­quelles il est seul, avec le pré­sident du ju­ry, à connaître la ga­gnante. « Cet ins­tant fu­gace pré­dis­pose d’une vie to­ta­le­ment trans­for­mée, comme si on avait une ba­guette ma­gique. » Dé­but du conte de fées ce soir à mi­nuit.

Zé­nith de Lille (Nord), hier. Les Miss en com­pé­ti­tion ont ré­pé­té dix ta­bleaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.