L’Amé­ri­caine du PSG rap­pe­lée sous les dra­peaux

Division 1 fé­mi­nine.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - Fa­rid Bens­ti­ti, coach du PSG FRANCK GINESTE

« LIND-SEY HO-RAN ! Lind-sey Ho-ran ! » Le kop des quelques sup­por­teurs des filles du PSG a ren­du hom­mage à Lind­sey Ho­ran hier à Char­lé­ty en en­ton­nant son nom. L’Amé­ri­caine n’a pas pris part au suc­cès pous­sif (3-0) — le der­nier de l’an­née — de ses par­te­naires face à Soyaux, tout comme elle n’était pas du dé­pla­ce­ment vic­to­rieux (1-0) à Ro­dez le week-end pré­cé­dent.

Ar­ri­vée dans la ca­pi­tale en 2012, l’at­ta­quante de 21 ans a dis­pu­té sa der­nière ren­contre sous le maillot pa­ri­sien il y a quinze jours lors de la dé­mons­tra­tion (0-5) face à Ju­vi­sy, à Bon­doufle, où elle avait quit­té le ter­rain en larmes. Par­tie dans la fou­lée aux Etats-Unis pour un stage avec la sélection, au cours du­quel elle a ho­no­ré ses 4e, 5e et 6e capes et ins­crit son pre­mier but, elle ne ren­tre­ra pas en France.

Si au­cune des par­ties concer­nées n’a en­core of­fi­cia­li­sé la nou­velle, la jeune femme ori­gi­naire du Co­lo­ra­do va re­joindre Port­land, pen­sion­naire de la Ligue pro­fes­sion­nelle fé­mi­nine. Et ce, alors qu’elle est en­core sous contrat avec Pa­ris jus­qu’en juin. Mais Ho­ran n’a pas vrai­ment eu le choix, étant obli­gée de ren­trer au pays pour aug­men­ter ses chances de dis­pu­ter les JO de Rio avec les cham­pionnes du monde.

La sélection amé­ri­caine fonc­tionne en ef­fet comme un club et sou­haite dis­po­ser de ses foot­bal­leuses quand elle veut. Comme ses ras­sem­ble­ments ne coïn­cident pas avec les dates Fifa, contrai­gnant les clubs à li­bé­rer leurs joueuses, les Amé­ri­caines doivent donc évo­luer dans le cham­pion­nat na­tio­nal. « C’est unique. J’ai l’im­pres­sion qu’on ne voit ça que dans le foot fé­mi­nin. De­puis deux ans, toutes les Amé­ri­caines qui évo­luaient en Eu­rope sont ren­trées au pays », pré­cise Fa­rid Bens­ti­ti.

L’en­traî­neur du PSG avait dé­jà été confron­té au pro­blème avec To­bin Heath, qui avait quit­té la ca­pi­tale en juin 2014 pour pré­pa­rer la Coupe du monde. Concer­nant Ho­ran, les di­ri­geants pa­ri­siens n’ont pas en­core pris de dé­ci­sion of­fi­cielle, mais ils de­vraient bien la li­bé­rer de ses six der­niers mois de contrat. « Com­ment vou­lez-vous lut­ter contre une Fé­dé­ra­tion qui met une pres­sion ter­rible à sa joueuse pour qu’elle re­vienne ? C’est aus­si dif­fi­cile pour elle que pour nous, re­con­naît Bens­ti­ti. Mais Lind­sey a don­né quatre ans au PSG. C’est une bonne ga­mine, ex­cep­tion­nelle dans l’état d’es­prit, une fille hon­nête. Elle est tou­jours res­tée pro­fes­sion­nelle. » Au­tant de rai­sons qui de­vraient in­ci­ter le club pa­ri­sien à ne pas la blo­quer. Même si ce­la lui en coûte spor­ti­ve­ment. Après trois exer­cices peu convain­cants, dont un der­nier à moi­tié blanc en rai­son d’une opé­ra­tion à un ge­nou en jan­vier, Lind­sey Ho­ran mon­tait en puis­sance de­puis le dé­but de sai­son et confir­mait en­fin les grands es­poirs pla­cés en elle à son ar­ri­vée. C’est presque comme si le PSG l’avait for­mée pour rien. Le club de­vrait certes la rem­pla­cer en re­cru­tant une nou­velle étran­gère, mais celle-ci au­ra aus­si be­soin d’un temps d’adap­ta­tion. « Lind­sey est ar­ri­vée à 18 ans et n’était pas in­ter­na­tio­nale. On l’a ame­née au haut ni­veau et elle de­ve­nue une très bonne joueuse. C’est as­sez frus­trant », confirme le coach pa­ri­sien.

En 2012, elle s’était dé­mar­quée du sché­ma clas­sique en vi­gueur aux Etats-Unis en re­joi­gnant l’Eu­rope à la sor­tie du ly­cée après avoir re­je­té une offre de la ré­pu­tée uni­ver­si­té de North Ca­ro­li­na. Trois ans et de­mi plus tard, Lind­sey Ho­ran est ren­trée dans le rang pour vivre son rêve olym­pique.

« C’est aus­si dif­fi­cile pour

elle que pour nous »

La Roche - JU­VI­SY.....................................0-4

Soyer (49e), Ca­ta­la (69e), Thi­ney (86e, 90e + 3). PSG - Soyaux...............................................3-0

Mit­tag (13e), Cris­tiane (86e, 90e + 2). Au­jourd’hui, 14 heures Saint-Etienne - Ro­dez Guingamp - Mont­pel­lier

VGA Saint-Maur - Al­bi (stade Ché­ron) 14 h 30 Nîmes - Lyon

(LP/Icon Sport/A.Fer­rei­ra/AFP.)

Ar­ri­vée dans la ca­pi­tale en 2012, Lind­sey Ho­ran, 21 ans a dis­pu­té sa der­nière ren­contre sous le maillot pa­ri­sien il y a quinze jours face à Ju­vi­sy (0-5) . Par­tie dans la fou­lée aux Etats-Unis pour un stage avec la sélection, elle ne ren­tre­ra pas en France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.