L’an­cienne ci­té por­tu­gaise cultive sa non­cha­lance

Le Parisien (Paris) - - LE GUIDE DE VOTRE DIMANCHE - Anis, guide tou­ris­tique

ICI, PAS DE HORDE de tou­ristes et donc de ven­deurs de sou­ve­nirs trop in­sis­tants. A El Ja­di­da, la vie s’écoule tran­quille­ment — il faut dire que le ther­mo­mètre ne des­cend ja­mais en des­sous de 20 °C — et le dé­pay­se­ment est to­tal. « C’est la ville sans stress, à la fois port de pêche et ci­té bal­néaire, ex­plique Anis, guide tou­ris­tique et fin connais­seur de l’his­toire du lieu. Au­jourd’hui, avec Mar­ra­kech, c’est la des­ti­na­tion wee­kend fa­vo­rite des Ca­sa­blan­cais. On pour­rait même dire qu’El Ja­di­da est à Ca­sa ce que Deau­ville est à Pa­ris. » En moins chic tout de même… et en plus his­to­rique. Ins­crite au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co, El Ja­di­da a été por­tu­gaise jus­qu’en 1769 et a hé­ri­té d’une ma­gni­fique ci­ta­delle for­ti­fiée.

On y pé­nètre par la porte de SaintAn­toine pour se perdre dans un dé­dale de ruelles étroites. Les quelques échoppes de sou­ve­nirs, où l’on est peu ha­bi­tué à né­go­cier avec des tou­ristes, offrent des prix de 30 à 50 % moins chers que dans le souk de Mar­ra­kech. Une fois son che­min re­trou­vé, il s’agit de prendre un peu de hau­teur et de lon­ger le che­min de ronde qui en­cercle l’an­cien for­tin. Quelques ca­nons rouillés, es­tam­pillés de fa­briques d’armes fran­çaises et poin­tant en­core vers l’ho­ri­zon ma­ri­time, rap­pellent que le Ma­roc fut pro­tec­to­rat jus­qu’en 1956. En contre­bas, le va-et­vient des barques de pê­cheurs re­ve­nant du large char­gées de sar­dines, de dau­rades ou de loups in­vite à la contem­pla­tion.

Pour 10 di­rhams (0,90 €), on pé­nètre dans un autre tré­sor his­to­rique de la ville. Une an­tique ci­terne por­tu­gaise, vaste salle sou­ter­raine construite en 1514 et uti­li­sée comme ré­serve d’eau, in­dis­pen­sable pour faire face à un éven­tuel siège. Au mi­lieu des six nefs et 25 co­lonnes est per­cé un large ocu­lus par le­quel se dé­verse la pluie. L’en­droit est sombre, mais le so­leil qui s’en­gouffre par l’unique ou­ver­ture ronde du toit pro­jette un large rayon de lu­mière qui, frap­pant la sur­face de l’eau, donne lieu à une at­mo­sphère par­ti­cu­liè­re­ment poé­tique. Et ins­pi­rante, puisque l’en­droit fut choi­si par Or­son Welles pour y tour­ner quelques-unes des plus belles scènes de son film « Othel­lo ». Fran­cis Ford Cop­po­la (pro­duc­teur du « Re­tour de l’éta­lon noir ») et Ar­thur Jof­fé (« Ha­rem ») uti­li­sèrent éga­le­ment la ci­terne comme dé­cor. Y al­ler. De­puis Pa­ris, Ca­sa­blan­ca est à 3 heures de vol. Il faut en­suite comp­ter une pe­tite heure de route pour re­joindre El Ja­di­da. Comp­tez de 100 à plus de 300 € (en pé­riode de va­cances sco­laires) le billet al­ler-re­tour sur les com­pa­gnies qui as­surent la des­serte (roya­lair­ma­roc.com 0.820.821.821 ou 32.60 et dites Royal Air Ma­roc), Air France ( www.air­france.fr, 32.54) et Je­tAir­Fly ( www.je­tair­fly.com, 0.899.190.043). Des na­vettes gra­tuites opèrent toutes les deux heures entre l’aé­ro­port et l’hô­tel Ma­za­gan Beach Re­sort. Y sé­jour­ner. Le Ma­za­gan Beach & Golf Re­sort pro­pose une offre pro­mo­tion­nelle spé­cia­le­ment adap­tée aux fa­milles jus­qu’à fin dé­cembre. A par­tir de 1 109 € par adulte et de 399 € par en­fant de moins de 12 ans pour un for­fait d’une se­maine com­pre­nant les vols Pa­ris-Ca­sa­blan­ca, les trans­ferts, l’hé­ber­ge­ment en chambre double avec vue sur la pis­cine et les pe­tits dé­jeu­ners. ( www.di­rec­tours.com et 01.45.62.61.35). La chambre seule, di­rec­te­ment ré­ser­vée pour 6 nuits en dé­cembre sur www.ma­za­gan­bea­chre­sort.com re­vient à 9 480 di­rhams ma­ro­cains soit 884 € pour quatre per­sonnes, aux­quels il fau­dra ra­jou­ter les billets d’avion. Se ren­sei­gner. Di­rec­te­ment sur le site In­ter­net de la ville d’El Ja­di­da, www.elja­di­da.com. On zap­pe­ra ce­lui de l’of­fice de tou­risme du Ma­roc (www.vi­sit­mo­roc­co.com), en pleine re­fonte et qui se contente au­jourd’hui d’af­fi­cher des offres de sé­jours de tou­ro­pé­ra­teurs. Le mieux est d’ap­pe­ler di­rec­te­ment l’of­fice, au 01.42.60.63.50 ou de se rendre sur place, au 161, rue Saint-Ho­no­ré à Pa­ris (Ier).

« On pour­ra dire qu’El Ja­di­da est à Ca­sa ce que Deau­ville est à Pa­ris »

Le Ma­za­gan dis­pose d’un ham­mam et d’un spa (ci-des­sus). L’ar­chi­tecte a res­pec­té l’es­prit de la mé­di­na sans abu­ser des ex­tra­va­gances ara­bo-mau­resques (ci-des­sous).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.