Les se­niors trustent tou­jours les postes

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - NA­THA­LIE SCHUCK ÉRIC HACQUEMAND

FRAN­ÇOIS BAY­ROU, Ni­co­las Sar­ko­zy, Alain Jup­pé, Sé­go­lène Royal, Fran­çois Hol­lande, Laurent Fa­bius, Mar­tine Au­bry, etc. Ils sont tous dans le pay­sage po­li­tique de­puis plus de trente ans. Ils ont oc­cu­pé tous les pa­lais de la Ré­pu­blique, des mi­nis­tères à l’Ely­sée, en pas­sant par Ma­ti­gnon. Ils in­carnent l’ex­pé­rience, la sa­gesse. Et conti­nuent à oc­cu­per les postes et mo­no­po­li­ser les cou­ver­tures des jour­naux. Ils se moquent, d’ailleurs, les uns des autres. Comme Sar­ko­zy, qui sur­nomme en pri­vé son ri­val Jup­pé… Pa­py. Ou Na­dine Mo­ra­no, qui ri­gole en pe­tit co­mi­té du re­tour de l’an­cien pré­sident : « Sar­ko, c’est Hi­ber­na­tus. On l’a sor­ti de la glace, c’est le même ! »

On en vien­drait presque à consi­dé­rer Ma­nuel Valls, 53 ans, comme un jeune pre­mier. Son ho­mo­logue ita­lien, Mat­teo Ren­zi, a pour­tant treize ans de moins. Quant aux « ju­niors » les plus connus, Na­tha­lie Kos­cius­koMo­ri­zet ou Laurent Wau­quiez, ils ont 40 ans pas­sés et dé­jà des che­veux blancs. Bru­no Le Maire lui-même, 46 ans, qui se veut l’homme du « re­nou­veau » pour l’Ely­sée, tente de faire ou­blier qu’il était dé­jà di­rec­teur de ca­bi­net du Pre­mier mi­nistre Do­mi­nique de Ville­pin. C’était il y a neuf ans.

L’As­sem­blée na­tio­nale compte aus­si quelques « di­no­saures » plu­tôt ré­sis­tants. Sur les 577 dé­pu­tés élus en 2012, 263 ont plus de 60 ans (soit 45 %), et 62 culminent même à plus de 70 ans sur leur fiche bio­gra­phique (soit 10 %). Par com­pa­rai­son, les sexa­gé­naires et plus ne sont que 24 % dans la po­pu­la­tion. Pas re­pré­sen­ta­tif, le Par­le­ment ? Par­mi les dé­pu­tés, cer­tains siègent même de­puis près de qua­rante ans, élec­tion après élec­tion : huit ont ain­si en­chaî­né une di­zaine de man­dats lé­gis­la­tifs d’af­fi­lée, comme le so­cia­liste Fran­çois Loncle ou le cen­triste An­dré San­ti­ni, tous deux élus de­puis 1981. Sous la Ve Ré­pu­blique, le cham­pion toutes ca­té­go­ries de la lon­gé­vi­té est l’an­cien dé­pu­té RPR Di­dier Ju­lia, res­té qua­rante-cinq ans à son fau­teuil au Pa­lais-Bour­bon. Il de­vance de peu Jean Ti­be­ri, qua­rante-quatre ans au to­tal… Qu’on se console, ils ne battent pas le my­thique dé­pu­té dé­mo­crate du Mi­chi­gan John Din­gell, res­té cin­quante-neuf ans au Congrès fé­dé­ral amé­ri­cain !

Ce sont les rangs des maires qui contiennent le plus de che­veux gris, avec une moyenne d’âge de 56 ans. Un tiers sont re­trai­tés, car la po­li­tique, dé­vo­rante, de­mande du temps. On at­tend tou­jours un sta­tut de l’élu qui per­met­trait à ceux qui veulent s’en­ga­ger, en ve­nant du pri­vé, d’avoir un pa­ra­chute de se­cours. Ré­sul­tat : la ten­dance au vieillis­se­ment s’ac­croît. Par­mi les 36 000 maires, le doyen, Mar­cel Ber­tho­mé, maire de Saint-Seu­rin-sur-l’Isle (Gi­ronde), a 93 ans ! Presque un siècle…

@Na­tha­lieS­chuck 38 ans : le guer­rier du « 9-3 » . « En 1977, j’avais 2 mois quand Jacques Ma­héas a été élu pour la pre­mière fois », sou­pire notre jeune conseiller mu­ni­ci­pal. Ré­élu l’an der­nier, le maire (di­vers gauche) de Neuilly-surMarne et ex-sé­na­teur en est à son… sep­tième man­dat ! Ka­chou­ri vou­lait prendre la suite. Plus jeune dé­pu­té sup­pléant de France en 2007, an­cien vice-pré­sident de la ré­gion Ile-deF­rance, Ab­del­hak Ka­chou­ri est re­con­nu pour sa com­pé­tence en ma­tière de sécurité. En vain. « C’est tou­jours après moi le dé­luge !» sou­pire ce com­man­dant de ré­serve de gen­dar­me­rie. La faute au PS lo­cal, qui a lais­sé s’ins­tal­ler des

29 ans : « l’ov­ni » de­ve­nu pré­sident. Quand Sé­bas­tien Lecornu part à la conquête de Ver­non (Eure) en mars 2014, un ex-té­nor du RPR entre en dis­si­dence pour lui bar­rer la route. « Il di­sait : On ne va quand même pas confier 40 M€ de bud­get à un jeu­not de 27 ans ! » se sou­vient Lecornu. Mais ce « bé­bé Le Maire » a su sé­duire… les plus âgés. « Je pour­rais être leur pe­tit-fils, ils se montrent bien­veillants », sou­ligne ce­lui qui est de­ve­nu un sym­bole de la vague bleue des mu­ni­ci­pales avec Ro­bin Re­da, élu plus jeune maire de France à 22 ans à Ju­vi­sy-sur-Orge (Es­sonne). L’an der­nier, à 29 ans, Lecornu a été bom­bar­dé plus jeune pré­sident de dé­par­te­ment. « Le plus dur est de convaincre les ac­tifs, confie-t-il. Se pré­sen­ter à une élec­tion à cet âge est un peu sus­pect. Je passe pour un ov­ni. » Pour lui, le re­nou­vel­le­ment passe moins par une loi que par « un 29 ans : l’autre Ma­rine du Pasde-Ca­lais. « Moi, c’est Ma­rine, comme la blonde ! » se pré­sente-t-elle avec iro­nie. A 29 ans, cette di­ri­geante d’Eu­rope Eco­lo­gie-les Verts (EELV) s’est fixé un am­bi­tieux dé­fi : af­fron­ter la pa­tronne du FN sur ses terres. « Le pot de terre contre le pot de fer », re­con­naît la jeune femme, élue d’op­po­si­tion à Hé­nin-Beaumont, qui a dû su­bir le « pa­ter­na­lisme » de ses aî­nés. En juin 2012, lors des lé­gis­la­tives, « Mé­len­chon m’ap­pe­lait la Belle du mar­ché, sou­pire-t-elle. Le fait d’être jeune et dy­na­mique, ça les bous­cule ». A com­men­cer par les so­cia­listes en­core pré­sents sur l’ex­bas­sin mi­nier. « Je sens cette mé­fiance de la part d’une gé­né­ra­tion qui consi­dère en­core la po­li­tique comme une rente. Tout le monde pâ­tit de cette image d’élus qui en pro­fitent, y com­pris les jeunes. » Elle n’a pour­tant pas ga­gné grand­chose : pour faire cam­pagne, elle a dû prendre un congé sans solde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.