« La dé­ci­sion a été prise »

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Ajac­cio Pro­pos recueillis par CH.B.

COMME SOU­VENT quand les pro­blèmes sur­gissent et que les joueurs se taisent, Jean-Mi­chel Au­las est vite ve­nu s’ex­pri­mer après la ren­contre. Pour lui, le prin­cipe d’opé­rer des chan­ge­ments pen­dant la trêve hi­ver­nale est ac­té. Et ils pour­raient ne pas concer­ner que l’en­traî­neur. Quelles conclu­sions ti­rez-vous de la piètre per­for­mance lyon­naise ? JEAN-MI­CHEL AU­LAS. Il y a eu des ex­cès d’in­di­vi­dua­lisme. Avec un peu plus de col­lec­tif, on au­rait pu faire match nul, voire l’em­por­ter. Mais on a trop de joueurs in­dis­po­nibles. Avec la bles­sure de Ra­fael, ce­la fait onze et par­mi les meilleurs. Ce n’est pas nor­mal. Il ne faut pas ti­rer de conclu­sions sur ce match, mais sur toute la pre­mière par­tie de sai­son qui n’est pas confor- me à nos at­tentes. Il va fal­loir prendre les bonnes dé­ci­sions pour re­don­ner à l’OL le ni­veau qui est le sien. Etait-ce le der­nier match d’Hu­bert Four­nier à la tête de Lyon ? Cette ques­tion est in­dé­cente même si vous faites votre tra­vail de jour­na­liste. Moi, j’es­saie de faire mon job de pré­sident de la ma­nière la plus équi­table. Il faut at­tendre un peu au tra­vers de ré­flexions. Je vais ap­pe­ler mon as­so­cié Jé­rôme Sey­doux. On est en dif­fi­cul­té. Là, ce n’est ni le mo­ment ni le lieu pour an­non­cer les dé­ci­sions que nous sommes en train de prendre. Ou plu­tôt la dé­ci­sion qui a été prise et que je vais par­ta­ger avec mon as­so­cié. Il y au­ra donc des chan­ge­ments à la re­prise ? Obli­ga­toi­re­ment. Confir­mez-vous que le choix a été fait ? (Gê­né). On es­saie de prendre les dé­ci­sions les plus justes et d’être vé­ri­ta­ble­ment en ca­pa­ci­té de réus­sir une deuxième par­tie de sai­son ef­fi­cace qui nous per­met­tra d’at­teindre, pour la 20e fois de suite, le ni­veau eu­ro­péen. Il fau­dra son­ger à plein de choses et je ne parle pas seule­ment de l’en­traî­neur. Il y a d’autres as­pects dans le club qui doivent être amé­lio­rés. On va s’y at­te­ler. At­ten­dez le 28 dé­cembre. Je re­vien­drai spé­cia­le­ment de va­cances pour vous ex­pli­quer ce qui va se pas­ser. Le football est une science in­exacte faite de spi­rales né­ga­tives qu’il faut à tout prix cas­ser. Et ce n’est pas tou­jours en criant ha­ro sur l’en­traî­neur que ce­la s’amé­liore. Il faut que les éven­tuels ar­ri­vants coïn­cident avec les be­soins de l’équipe. Au­tant du cô­té des joueurs que de l’en­ca­dre­ment.

Ibra­hi­mo­vic (PSG). Mou­kand­jo (Lo­rient), Bat­shuayi (Mar­seille). Ca­va­ni (PSG).

« Réus­sir une deuxième par­tie de sai­son ef­fi­cace »

PSG - Bas­tia. Lyon - Troyes. Rennes - Lo­rient, Reims - Tou­louse, Mont­pel­lier - Bor­deaux, An­gers - Caen, Mo­na­co - Ga­zé­lec Ajac­cio. Nantes - St-Etienne. Mar­seille - Guingamp.

Lille - Nice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.