« La cou­ronne ne tient pas en­core très bien »

Elue sa­me­di soir, la Nor­diste Iris Mit­te­naere fait ses pre­miers pas de reine de beau­té.

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - SYL­VAIN MERLE

ELLE N’A DOR­MI que quelques heures. Dans la voi­ture qui la ra­me­nait de Lille d’abord. Puis dans une in­croyable chambre avec vue sur la place Ven­dôme au coeur de Pa­ris. C’est là hier ma­tin que l’on re­trouve la toute nou­velle Miss France. Un sas spa­tio-tem­po­rel qui a per­mis à cette jeune femme ori­gi­naire de la com­mune de Steen­vorde (Nord) qu’on a ap­pe­lée « Nord-Pas-de-Ca­lais » pen­dant le mois de pré­pa­ra­tion de de­ve­nir reine na­tio­nale de beau­té. La mé­ta­mor­phose a opé­ré du­rant la nuit.

As­sise face à nous, Iris Mit­te­naere — pro­non­cez « Mi­te­nare » — glis­sée dans une robe bleue ti­rant sur le tur­quoise se tient bien droite, jambes re­pliées, mains sa­ge­ment po­sées sur les ge­noux. Une pose de Miss. Avant l’en­tre­tien, le coif­feur lui re­met sa cou­ronne. « Elle ne tient pas en­core très bien, on va trou­ver le truc », glisse-t-elle en toute sim­pli­ci­té. Un coup de laque, elle est par­faite.

La voi­là dans le cos­tume de l’élé­gance hexa­go­nale, élue avec 26 % des votes des té­lé­spec­ta­teurs sa­me­di soir. « Je vis un rêve éveillé, je ne réa­lise pas », souffle-t-elle comme la plu­part des Miss avant elle, dont la vie a bas­cu­lé en une se­conde. « J’ai en­core du mal à me dire Miss France, confie-t-elle en­core. On vous met l’écharpe, la cou­ronne, mais on ne se voit pas… Ce n’est que dans la voi­ture que je l’ai re­ti­rée pour la re­gar­der et voir comme elle est belle. »

C’est presque un ha­sard si cette fille d’une an­cienne ins­ti­tu­trice, au­jourd’hui guide au mu­sée de Flandre à Cas­sel, et d’un pro­fes­seur d’his­toire s’est pré­sen­tée à l’élec­tion de Miss Flandres. « Elle se te­nait à Bailleul, juste à cô­té de chez moi, ils man­quaient de can­di­dates, on me l’a pro­po­sé, j’ai ac­cep­té, je me suis dit c’est le des­tin… Et fi­na­le­ment je ne re­grette pas », sou­rit-elle.

L’étu­diante de 22 ans, en cin­quième an­née de chi­rur­gie den­taire — qui a ob­te­nu la meilleure note des 31 can­di­dates au test de culture gé­né­rale (17,5/20) — n’était pas vrai­ment pré­des­ti­née à de­ve­nir Miss France. Cette écharpe, elle n’en rêve pas de­puis toute pe­tite comme cer­taines. Non, à 7 ans, c’est den­tiste qu’elle veut de­ve­nir.

Cu­rieuse de tout, elle de­mande alors des livres sur le corps hu­main pour Noël, afin de com­prendre com­ment ça fonc­tionne, et un den­tiste lui trans­met sa pas­sion… « J’ai dû al­ler le voir plu­sieurs fois, il a été très pé­da­gogue », se sou­vient-elle. Une « vo­ca­tion » que son titre ne re­met pas en cause. « Je compte re­prendre mes études après cette an­née », as­sure-t-elle. « On n’a ja­mais eu de den­tiste », avait sou­li­gné sa­me­di soir Syl­vie Tel­lier, par­lant d’elle comme d’une per­sonne « très spon­ta­née, douce et apai­sante ».

D’une in­croyable fraî­cheur, aus­si, après moins de quatre heures de som­meil. Au­tour d’elle, les membres de l’or­ga­ni­sa­tion som­nolent. Un faible ron­fle­ment par­vient… le coif­feur s’est en­dor­mi sur un ca­na­pé. « Je ne me sens pas fa­ti­guée, l’adrénaline… » sou­rit-elle. Et « le choc » res­sen­ti à l’an­nonce de son nom, ce sen­ti­ment de « vide ». « On a l’im­pres­sion qu’on sort de nous-même, on ne sent plus ses pieds, ses ta­lons. » Elle se pen­sait plu­tôt troi­sième dau­phine pour en avoir rê­vé quelques jours plus tôt.

Et main­te­nant ? Im­pos­sible de sa­voir. Seule cer­ti­tude, Iris veut être utile. « Je sais qu’on ne peut pas tout chan­ger avec un sou­rire, mais j’ai en­vie de faire un pe­tit peu bou­ger les choses », af­firme celle qui en­tend sou­te­nir les causes qui lui tiennent à coeur, la sco­la­ri­sa­tion des jeunes filles et l’ac­cès aux soins den­taires, avec l’as­so­cia­tion les Bonnes Fées, fon­dée par douze an­ciennes Miss. Qu’elle ose, Iris !

« J’ai en­vie de faire un pe­tit peu bou­ger

les choses »

VI­DÉO

le­pa­ri­sien.fr A la ren­contre de la nou­velle Miss France

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.