Un ré­veillon a mi­ni­ma sur les Champs-Ely­sées

Mal­gré l’état d’ur­gence, la fête au­ra bien lieu. Contrai­re­ment à l’an­née pré­cé­dente, il n’y au­ra pas de feu d’ar­ti­fice et la pré­sence po­li­cière se­ra ren­for­cée.

Le Parisien (Paris) - - PARIS - PH.B.

UN MOIS ET DE­MI après les at­ten­tats, c’est un ré­veillon a mi­ni­ma et sous haute sur­veillance qui se­ra fi­na­le­ment or­ga­ni­sé sur les Champs-Ely­sées (VIIIe) le 31 dé­cembre. Ain­si en ont dé­ci­dé la maire (PS) de Pa­ris Anne Hi­dal­go, le pré­fet de po­lice, Mi­chel Ca­dot, et le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve.

En rai­son de l’onde de choc du 13 no­vembre et de l’état d’ur­gence, les pou­voirs pu­blics ont d’abord son­gé à an­nu­ler les ré­jouis­sances. Se­lon le « JDD » pu­blié hier, les plus hautes au­to­ri­tés de l’Etat, jus­qu’au pré­sident de la Ré­pu­blique, au­raient été consul­tées pour sa­voir s’il fal­lait ou non main­te­nir les fes­ti­vi­tés de la Saint-Syl­vestre sur la plus belle ave­nue du monde. En 2014, elles avaient at­ti­ré 600 000 per­sonnes.

« L’évé­ne­ment se­ra sur­tout sym­bo­lique »

Si la fête au­ra bien lieu pour cé­lé­brer le pas­sage à 2016, elle se­ra pla­cée sous le signe de la so­brié­té et de la di­gni­té. Par res­pect pour la mé­moire des 130 vic­times du 13 no­vembre, il n’y au­ra pas de feu d’ar­ti­fice cette an­née. Pour dé­mar­rer la soi­rée, l’image du dra­peau fran­çais se­ra pro­je­tée sur l’Arc de Triomphe. Re­trans­mis sur quatre écrans géants pla­cés de part et d’autre de l’ave­nue des Champs-Ely­sées, le spec­tacle vi­déo pro­je­té en mu­sique à 23 h 50 sur les deux fa­çades de l’Arc de Triomphe se­ra ra­me­né de vingt à dix mi­nutes. Avant le dé­compte des der­nières se­condes de 2015.

« L’évé­ne­ment se­ra sur­tout sym­bo­lique. Il s’agit d’adres­ser ce mes­sage au monde en­tier : Pa­ris est de­bout et les Pa­ri­siens conti­nuent à vivre », ex­plique-t-on à l’Hô­tel de Ville où l’on pré­cise qu’Anne Hi­dal­go se­ra pré­sente sur les Champs-Ely­sées ce soir-là.

Pour cette Saint-Syl­vestre, la pré­fec­ture pré­voit de mo­bi­li­ser en­core plus de po­li­ciers sur les Champs que l’an der­nier (ils étaient alors 1 700). Le nombre de pom­piers se­ra aus­si re­vu à la hausse. Par sécurité, la plus belle ave­nue du monde ne se­ra fer­mée à la cir­cu­la­tion que pen­dant une heure et quart, de 23 h 15 à mi­nuit et de­mie. En 2014, les Champs avaient été li­vrés aux pié­tons jus­qu’à trois heures du ma­tin.

(LP/Yann Fo­reix.)

Champs-Ely­sées, le 31 dé­cembre. En 2014, les fes­ti­vi­tés de la SaintSyl­vestre avaient ras­sem­blé 600 000 per­sonnes sur la plus belle ave­nue du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.