« C’est de la sé­gré­ga­tion par l’ar­gent »

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE -

Mo­ra­no­don », af­firme celle qui a été ex­clue de la cam­pagne des ré­gio­nales dans le Grand Est, après sa sor­tie sur la « race blanche ». « Après cette po­lé­mique, j’ai eu beau­coup de gens qui se sont ma­ni­fes­tés pour en­cou­ra­ger fi­nan­ciè­re­ment, jure Mo­ra­no. Ça tom­bait toutes les mi­nutes, les dons sont mon­tés jus­qu’à 3 000 € ! »

Ma­ri­ton veut col­lec­ter 300 000 €

Pour Her­vé Ma­ri­ton, c’est un peu la même ga­lère. De­puis l’an­nonce de sa can­di­da­ture en sep­tembre der­nier, le dé­pu­té de la Drôme, proche de la Ma­nif pour tous, a par­ti­ci­pé à deux dî­ners ras­sem­blant ses gros do­na­teurs. Le pre­mier en no­vembre, avec 80 convives, a per­mis de ré­col­ter près de 30 000 €. Le se­cond, il y a deux se­maines, en a ras­sem­blé deux fois mois. Ma­ri­ton mouille la che­mise pour convaincre : « Je passe moi-même les coups de fil. Je m’adresse aux per­sonnes que je connais, aux amis d’amis. Et je consacre trois heures à ex­pli­quer mon pro­gramme lors de ces dî­ners. ». Loin des bud­gets pha­rao­niques des gros can­di­dats, Her­vé Ma­ri­ton es­père col­lec­ter 300 000 € pour me­ner cam­pagne.

(AFP/Jean-Ch­ris­tophe Verhaegen.)

Na­dine Mo­ra­no.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.