Avez-vous dé­jà été vic­time d’une ar­naque à Noël ?

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

Ra­phaë­la Mar­tin

31 ans, sty­liste Bor­deaux (33) « Oui, dans une grande sur­face spé­cia­li­sée dans la vente de jouets. Le disque de la pou­pée ne cor­res­pon­dait pas à ce qui était ins­crit sur l’éti­quette. Alors qu’elle de­vait ra­con­ter un conte spé­ci­fique, il n’y avait que de la mu­sique sans pa­roles. Le ma­ga­sin n’a pas dû contrô­ler la confor­mi­té du pro­duit lors­qu’il l’a re­çu. J’au­rais dû être vi­gi­lante, d’au­tant que ce pro­duit était fa­bri­qué à l’étran­ger. »

Anne-Ma­rie Wax

62 ans, fonc­tion­naire Metz (57) « Non. Je fais très at­ten­tion et je n’achète que des pro­duits made in France. Je pri­vi­lé­gie les pe­tits producteurs lo­caux et l’ar­ti­sa­nat. C’est de la vente au dé­tail, pas de la fa­bri­ca­tion in­dus­trielle. Les ta­rifs sont par­fois plus éle­vés mais la qua­li­té est meilleure. Je choi­sis moi­même à la suite d’une dis­cus­sion avec les producteurs qui m’ex­pliquent l’ori­gine et la pré­pa­ra­tion du pro­duit. »

Lae­ti­tia Co­chois

36 ans, cadre Reims (51) « Oui, pour des vê­te­ments ache­tés par In­ter­net. Ce n’était pas la bonne taille. Les ar­ticles com­man­dés en ligne et fa­bri­qués à l’étran­ger ont sou­vent des dé­fauts. J’ai aus­si été flouée une fois dans une grande sur­face pour des fruits exo­tiques, qui avaient été mal condi­tion­nés. Lorsque je les ai re­ti­rés de leur em­bal­lage, ils étaient abî­més. Le com­mer­çant a été hon­nête. Il m’a re­don­né des pro­duits sains. »

Lui­gi Hip­po­li­to

48 ans, in­fir­mier Cannes (06) « Oui, pour un CD ache­té dans un grand ma­ga­sin spé­cia­li­sé dans ce do­maine. C’est in­com­pré­hen­sible, il n’y avait rien dans la boîte. Pour­tant la pro­tec­tion en plas­tique n’avait pas été re­ti­rée. J’ai payé le prix nor­mal. Je suis res­té bête lorsque mon amie a ou­vert son pa­quet. Je n’ai pas osé re­tour­ner au ma­ga­sin pour me plaindre. Même si on est vic­time, on passe pour quel­qu’un de mau­vaise foi. »

Thier­ry Du­pont

com­mer­cial Pa­ris (XVe) « Non. Pour le foie gras, les fruits, les vo­lailles ou les pro­duits lai­tiers, je n’achète que chez des com­mer­çants qui ont pi­gnon sur rue et qui ont une bonne re­nom­mée, voire qui ont été pri­més. Je n’achète ja­mais sur In­ter­net. J’aime re­gar­der, tou­cher, le pro­duit doit faire ap­pel aux sens. J’y mets le prix mais le risque d’être dé­çu et trom­pé est moindre. »

) R. D (

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.