En prin­cipe in­ter­dit par la loi n

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - C.P.

Pour as­su­rer une ma­raude mé­di­cale, il faut ob­te­nir l’aval du con­seil de l’ordre des mé­de­cins. Si rien n’in­ter­dit les vi­sites à do­mi­cile du mé­de­cin de famille ou de SOS Mé­de­cins, où le pra­ti­cien se pro­mène avec sa sa­coche, ses or­don­nances et son sté­tho­scope, l’ar­ticle 74 du Code de la san­té pu­blique in­ter­dit en re­vanche « l’exer­cice de la mé­de­cine fo­raine ». Dis­pen­ser des consul­ta­tions, des soins et des mé­di­ca­ments dans une uni­té mo­bile ne peut être au­to­ri­sé que par dé­ro­ga­tion et se­lon un pro­gramme éta­bli à l’avance. De­vant l’explosion des be­soins de san­té des sans-do­mi­cile, l’Ordre de Malte a pré­vu d’étendre ses ma­raudes pour al­ler au-de­vant de ceux qui ne se dé­placent plus vers les lieux de consul­ta­tion. Il de­vrait y en avoir 8 en France à l’ho­ri­zon 2020 sur le mo­dèle, en­core unique, de celle des Hauts-de-Seine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.