Chute de «l’Ar­tiste», tête d’af­fiche du tra­fic de drogue

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - STÉ­PHANE SEL­LA­MI

SON SUR­NOM le pré­dis­po­sait à pas­ser de­vant les ca­mé­ras. Mais il au­rait, sans doute, pré­fé­ré évi­ter celles de la po­lice… Un homme, soup­çon­né d’être à la tête d’un vaste tra­fic de stu­pé­fiants dans les Hauts-de-Seine, a été mis en exa­men à la fin de la se­maine der­nière par un juge d’ins­truc­tion de Nan­terre (Hauts-de-Seine) puis pla­cé en dé­ten­tion.

Sur­nom­mé l’Ar­tiste et âgé de 22 ans, ce na­tif de Nan­terre, do­mi­ci­lié dans les Yve­lines, a en­traî­né dans sa chute cinq de ses com­plices pré- su­més. Au fil de près d’un an d’en­quête, les po­li­ciers de la bri­gade des stu­pé­fiants de la sû­re­té ter­ri­to­riale (ST) des Hauts-de-Seine sont par­ve­nus à ma­té­ria­li­ser l’éten­due du tra­fic de l’Ar­tiste et de ses com­parses, ré­pon­dant aux sur­noms de Rouillé, Cha­tou, Yo ou bien en­core Ba­baye.

Le prin­ci­pal com­man­di­taire de ce ré­seau pen­sait avoir pris toutes les pré­cau­tions pour évi­ter de se faire prendre. Pour as­su­rer sa tranquillité et « tra­vailler » en toute dis­cré­tion, il opé­rait de­puis le par­king sou­ter­rain d’une ré­si­dence de la rue de la Source à Nan­terre. Dans le confort de sa Re­nault La­gu­na, ce bé­né­fi­ciaire du RSA as­su­rait la prise en charge ré­gu­lière de plu­sieurs di­zaines de ki­los de ha­schisch avant de four­nir ses clients.

« Il tra­vaillait à flux ten­du, confie une source proche de l’af­faire. Dès qu’il ré­cep­tion­nait sa drogue, il la re­dis­tri­buait aus­si­tôt. » Le tout sous l’oeil nu­mé­rique de dis­crètes ca­mé­ras de vi­déo­sur­veillance ins­tal­lées par les en­quê­teurs… Non content de pou­voir l’ob­ser­ver, les po­li­ciers ont éga­le­ment ajou­té le son à l’image en ins­tal­lant des mi­cros dans sa voi­ture. « Comme il se pen­sait à l’abri, ses conver­sa­tion­sé­taient sans équi­voque, pour­suit la même source. Il se van­tait de charbonner ( NDLR : tra­fi­quer) de­puis un an et de­mi, à rai­son de 60 à 70 kg de can­na­bis par mois. »

Tou­jours aus­si sûr de lui, l’Ar­tiste a été en­re­gis­tré, pré­ten­dant que s’il se fai­sait in­ter­pel­ler, il « irait en pri­son pas plus de trois ou quatre mois », car il était « pri­maire ( NDLR : ja­mais condam­né), ma­rié, et père de deux en­fants ». Il a aus­si été en­ten­du af­fir­mer « ga­gner entre 10 000 et 15 000€ par mois ». Au cours de leurs per­qui­si­tions, les po­li­ciers ont sai­si près de 43 000 €, un pis­to­let 9 mm ap­pro­vi­sion­né et un gi­let pare-balles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.