N

Le Parisien (Paris) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - L.P.

Après Pa­trick Tro­ti­gnon, son conseiller de­puis juin 2014, Pierre Ferracci a donc réus­si à at­ti­rer une autre per­son­na­li­té du football fran­çais avec Pierre Dréos­si. « Quand on est dans une si­tua­tion un peu dif­fi­cile comme la nôtre, soit on pa­nique et on prend des dé­ci­sions dans l’ur­gence, soit on ré­flé­chit à plus long terme, ex­plique le pré­sident du PFC. Cette pe­tite crise a aus­si mis l’ac­cent sur quelques fai­blesses du club qui a be­soin de se struc­tu­rer da­van­tage. On a vi­sé très haut, en sé­lec­tion­nant 3 ou 4 pro­fils. Avec Pierre (Dréos­si), ça s’est fait as­sez vite. » C’est Fré­dé­ric An­to­net­ti, ac­tuel coach de Lille, qui a souf­flé le nom de Dréos­si à Ferracci après avoir tra­vaillé avec lui à Rennes. « On a pris des ren­sei­gne­ments et on n’a eu que des re­tours po­si­tifs, pour­suit le pré­sident pa­ri­sien. La fa­çon dont il a or­ga­ni­sé des clubs comme Lille ou Rennes, avec une vraie po­li­tique de for­ma­tion, nous a sé­duits. Il va cha­peau­ter l’en­semble du club et ap­por­ter son ex­pé­rience et son vé­cu. Avoir un tel nom, qui a fait ses preuves à nos cô­tés, ça ne peut que don­ner confiance à tout le monde. Ça ne ré­sout pas tous les pro­blèmes mais ça ras­sure… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.