N

Le jour où il croi­sa Ca­pote

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES - Y.J.

Fran­çois Sa­muel­son a fait des études d’his­toire-géo. « Rien à voir », sou­rit-il. En 1981, alors jeune jour­na­liste pi­giste, il part ren­con­trer l’écri­vain Tru­man Ca­pote à New York pour « le Nou­vel Obs ». Un type qui semble tout ré­gen­ter à cô­té du ro­man­cier l’in­trigue. « C’était le ma­na­geur de Tru­man. » A l’époque, la lit­té­ra­ture fran­çaise ne s’ex­porte plus. Sa­muel­son crée un bu­reau du livre fran­çais à New York, fait tra­duire « 37°2 » de Phi­lippe Djian, puis crée, en 1987, une branche lit­té­raire au sein de l’agence Art­mé­dia. En 1995, il ouvre sa propre so­cié­té, In­ter­talent. Il dit s’être for­mé sur le tas, en sa­voir plus au­jourd’hui qu’un avo­cat spé­cia­li­sé dans la pro­prié­té in­tel­lec­tuelle. « Et sur­tout, entre mes clients et moi, c’est un en­ga­ge­ment ma­tri­mo­nial. » Il est fier de son bi­lan : deux Os­cars pour Ju­liette Bi­noche et Mi­chael Ha­neke, le ci­néaste d’« Amour », qu’il re­pré­sente, deux Palmes d’or avec ce der­nier, un Gon­court pour Mi­chel Houel­le­becq, dont il a or­ga­ni­sé le trans­fert de Flam­ma­rion à Fayard. Ce qu’il gagne ? « 10 % de ce que touchent mes clients, comme dans la sé­rie, consent-il à ré­pondre. Les An­glo-Saxons, eux, prennent 15 à 20 %. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.