Sa mère lui re­fuse une sor­tie, l’ado­les­cent tente de l’étouf­fer

Le Parisien (Paris) - - PARIS - CLAIRE COUR­BET

n Il était en garde à vue. Mais de­puis di­manche, il est in­ter­né à l’in­fir­me­rie psy­chia­trique de la pré­fec­ture de po­lice (IPPP). Dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, un jeune de 14 ans à qui sa mère re­fu­sait une sor­tie l’a agres­sée et a ten­té de l’étouf­fer. Les faits ont eu lieu à leur do­mi­cile, rue Gan­don (XIIIe). La vic­time de 54 ans, souf­frante, est sous oxy­gène et son fils lui a ar­ra­ché son masque au cours de son ac­cès de fu­rie. De­puis, sa mère a ten­té de le dé­doua­ner. L’ado­les­cent souf­fri­rait de pro­blèmes psy­chia­triques. A l’is­sue de son pla­ce­ment à l’IPP, un co­mi­té de mé­de­çin de­vrait sta­tuer sur son état. « MOI CE QUE J’AIME, c’est écou­ter de la mu­sique pop ! », s’ex­clame ce­lui qui se fait ap­pe­ler Ra­chid, al­lon­gé sur une bouche d’aé­ra­tion de mé­tro, pen­dant que les notes de mu­sique s’échappent dans l’air. Il vient de se faire of­frir une pe­tite ra­dio, l’une des 400 dis­tri­buées à Pa­ris par l’as­so­cia­tion Les En­fants du Ca­nal.

« Grâce à ce poste de ra­dio, je me sens moins seul », confie-t-il en poin­tant l’ob­jet du doigt. Le pe­tit boî­tier rouge et noir trompe la so­li­tude des sans-abri et les connecte au reste du monde. « Te­nez, ajoute ce Sri Lan­kais de 60 ans, elle me donne l’heure par exemple ! » Et lui per­met éga­le­ment de suivre les matchs de foot. Tout comme un autre SDF, Bal­ta­zar, ins­tal­lé comme lui dans le XVIIe. « Celle où il suf­fit de mou­li­ner est bien plus pra­tique que celle qui uti­lise des piles », mar­monne-t-il, la bouche ca­chée par sa barbe grise. As­sis sur un ta­bou­ret dans sa tente verte, il ra­conte que ce pe­tit ob­jet lui est bien utile pour suivre l’ac­tua­li­té : « J’écoute les in­fos tôt le ma­tin pour avoir de quoi par­ler avec les gens, c’est comme ça que j’ai été cou­rant pour l’avion qui a dû se po­ser en ur­gence », af­firme-t-il. « C’est plus pra­tique que les jour­naux, moi je sais lire mais ça m’abîme les yeux », ex­plique le sexa­gé­naire, qui avoue éga­le­ment chan­ton­ner quelques airs des an­nées 1970 lors­qu’il écoute une sta­tion mu­si­cale.

C’est sur de­mande des sans-abri que les bé­né­voles des En­fants du Ca­nal ont sou­hai­té leur of­frir une ra­dio, plu­tôt que les kits de grand froid que dis­tri­buent d’autres as­so­cia­tions. « Nous avons dis­tri­bué en­vi­ron 9 000 ra­dios de­puis quatre ans grâce à un tour de France, dont 3 000 à Pa­ris », dé­taille Ch­ris­tophe Louis, le di­rec­teur de l’or­ga­nisme, qui s’ap­puie sur un par­te­na­riat avec la fon­da­tion Ab­bé Pierre et des ap­pels aux dons pour fi­nan­cer cette opé­ra­tion.

Pa­ris (XVIIe), hier. En quatre ans, les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Les En­fants du Ca­nal ont don­né en­vi­ron 3 000 ra­dios à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.