Ar­thur dis­tri­bue 3 000 « ca­dos aux char­clo »

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - V.MD.

HA­BI­TUEL­LE­MENT, Ar­thur Ber­thault, 20 ans, passe Noël en famille, dans le co­con de ses grands-pa­rents en Bre­tagne. Mais pour ce cru 2015, il va dé­ro­ger à la tra­di­tion. Le 24 comme le 25, il se­ra en ma­raude dans les rues de Lille (Nord) et en tour­née so­li­daire dans les centres d’hé­ber­ge­ment, pi­lo­tant une am­bi­tieuse dis­tri­bu­tion de ca­deaux aux SDF de la ville. Il y a quelques se­maines, cet étu­diant en troi­sième an­née à l’IESEG, une école de com­merce lil­loise, a lan­cé sur les ré­seaux so­ciaux l’opé­ra­tion Un ca­do pour un char­clo. Un clin d’oeil au lan­gage tex­to et au ver­lan de « clo­chard ».

Du­vet, cho­co­lats, jeux...

Cette bonne ac­tion, en­cou­ra­gée par son pro­fes­seur d’en­tre­pre­neu­riat so­cial mais aus­si Guy Gil­bert, le « cu­ré des lou­bards », est simple comme bon­jour : of­frir un pe­tit pré­sent à cha­cun des 3 000 sans-abri de la ca­pi­tale des Flandres. Le buzz est im­mé­diat. Des cen­taines de jeunes et moins jeunes re­lèvent le dé­fi, ap­por­tant une cou­ver­ture, un du­vet, des bi­joux, des jeux de so­cié­té, une boîte de cho­co­lat, des livres… au QG de la col­lecte, l’au­mô­ne­rie de l’Uni­ver­si­té ca­tho­lique de Lille. Des montagnes de ca­deaux oc­cupent dé­sor­mais les l i e u x . L a p a g e Fa­ce­book de l’ini­tia­tive compte 8 000 « j’aime ». « C’est un Eve­rest de fra­ter­ni­té et d’hu­ma­ni­té », ap­plau­dit le Bre­ton exi­lé chez les Ch’tis, « car­ré­ment sur­pris par cet élan de gé­né­ro­si­té ».

L’idée lui est ve­nue en croi­sant chaque ma­tin sur le che­min de l’école Etienne, un SDF pos­té de­vant une bou­lan­ge­rie. « Un jour, je lui ai of­fert un sweat-shirt, deux tee­shirts et une écharpe. Il m’a pris dans les bras. Sa ré­ac­tion m’a bou­le­ver­sé », confie-t-il. Il sait qu’Un ca­do pour un char­clo ne mé­ta­mor­pho­se­ra pas la vie des pri­vés de toit mais compte sur cette opé­ra­tion pour leur mettre du baume au coeur car « c’est le geste qui compte ». « Cette en­traide, c’est une très bonne nou­velle sur l’état d’es­prit de notre so­cié­té », se fé­li­cite ce Père Noël des ex­clus. Il se dit aus­si que si l’ab­bé Pierre avait eu en son temps ac­cès à Fa­ce­book, il n’y au­rait peu­tê­tre­plus de SDF­dans notre pays.

(LP/Fran­çois Lo­pres­ti.)

Lille (Nord). di­manche. Lan­cée par Ar­thur, l’opé­ra­tion Un ca­do pour un char­clo a bé­né­fi­cié d’un vrai buzz sur In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.