Un pas de plus vers le tou­risme si­dé­ral nVous

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - F.M.

rê­vez d’ad­mi­rer la cour­bure de la Terre et de tu­toyer les étoiles ? Grâce aux nou­veaux mil­liar­daires comme Elon Musk en­ga­gés dans la course au tou­risme spa­tial, il se­ra bien­tôt pos­sible de ré­ser­ver sa place à bord d’un avion-fu­sée lan­cé à 100 km au­des­sus du plan­cher des vaches. « Plu­sieurs com­pa­gnies aé­ro­spa­tiales pri­vées y tra­vaillent » as­sure l’an­cien di­rec­teur du mu­sée de l’Air et de l’Es­pace Gé­rard Feld­zer. Pour l’heure, seuls sept pri­vi­lé­giés ul­tra-for­tu­nés se sont of­fert une vi­rée dans l’es­pace. Moyen­nant 20 M$, l’amé­ri­cain De­nis Ti­to fut le pre­mier tou­riste à em­bar­quer en 2001 à bord d’une na­vette Soyouz. « Le fait de pou­voir ré­cu­pé­rer des lan­ceurs de fu­sée ouvre la voie à des vols su­bor­bi­taux ha­bi­tés beau­coup moins chers, es­time Gé­rard Feld­zer. D’ici quelques an­nées, on ver­ra sans doute ap­pa­raître des offres de vols ha­bi­tés à 250 000 $ où les gens pour­ront connaître cinq à huit mi­nutes d’ape­san­teur et ad­mi­rer un bon quart de la Terre. » Blue Ori­gin, la so­cié­té aé­ro­spa­tiale du fon­da­teur d’Ama­zon Jeff Be­zos, a dé­jà conçu une fu­sée qui doit être to­ta­le­ment réuti­li­sable et dont la cap­sule est pré­vue pour em­bar­quer six pas­sa­gers. L’en­tre­prise am­bi­tionne de cas­ser les prix et de rendre à terme l’es­pace abor­dable, « pour que des mil­lions de per­sonnes s’y rendent ».

Cap Ca­na­ve­ral (Etats-Unis), dans la nuit de lun­di à mar­di. La fu­sée de Space X lors de son lan­ce­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.