Rend le sou­rire aux se­niors iso­lés n

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - MA­RIE-CA­RO­LINE CA­BUT

C’est en 2009, en pre­nant sa re­traite, que Stew La­wrie, Ir­lan­dais de nais­sance, dé­cide de de­ve­nir bé­né­vole chez les Pe­tits Frères des Pauvres, à l’an­tenne de Pan­tin (Seine-Saint-De­nis) : « J’ai tou­jours très bien vé­cu en France, mais je trou­vais dra­ma­tiques l’iso­le­ment et le manque de com­mu­ni­ca­tion des per­sonnes âgées », ex­plique cet an­cien agri­cul­teur, ar­ri­vé à l’âge de 21 ans en France. Il y a six ans, Stew consa­crait 1 h 30 par se­maine au bé­né­vo­lat ; main­te­nant, c’est près de 40 heures. Mal­gré de nou­velles res­pon­sa­bi­li­tés, Stew rend ré­gu­liè­re­ment vi­site à quatre de ses « pro­té­gés », âgés de 80 à 90 ans. Pour Noël, Stew, avec l’aide de 15 bé­né­voles, em­mè­ne­ra 25 per­sonnes âgées fê­ter le ré­veillon au res­tau­rant. Au pro­gramme : apé­ri­tif, pe­tit spec­tacle et dis­tri­bu­tion de ca­deaux. Hier, au lo­cal de l’as­so­cia­tion, il ter­mi­nait l’em­bal­lage des CD choi­sis pour les re­trai­tés. Stew parle aus­si avec en­train du jar­din si­tué der­rière leur lo­cal au 153, ave­nue Jean-Lo­live : « On a la chance de pou­voir faire des ate­liers jar­di­nage et, par la suite, des confi­tures… » En jan­vier pro­chain, ils iront au cirque Pin­der. Stew prend du plai­sir à ai­der les autres : « Si on n’ar­rive pas à être heu­reux en voyant le sou­rire d’une per­sonne à qui on rend vi­site, alors ça ne sert à rien. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.