Au se­cours, un ca­deau !

Le Parisien (Paris) - - SPÉCIAL NOËL - FLO­RENCE DEGUEN

CE­LA AR­RIVE même aux plus or­ga­ni­sés… Un co­lis qui a pris du re­tard, un oncle qui s’in­vite fi­na­le­ment au ré­veillon, un manque chro­nique de temps et d’ins­pi­ra­tion, et on se re­trouve le jour J avec un ca­deau de Noël qui manque. Si vous pou­vez en­core cou­rir entre mi­di et deux — beau­coup de ma­ga­sins fer­me­ront en fin d’après-mi­di — ou si vous pos­sé­dez une im­pri­mante, vous êtes sau­vé. A condi­tion de ne pas perdre de vue une ab­so­lue né­ces­si­té : ne pas don­ner l’im­pres­sion à la per­sonne des­ti­na­taire qu’il s’agit d’une at­ten­tion de der­nière mi­nute. Au­tre­ment dit, même si c’est pour of­frir un billet de 50 €, met­tez-y les formes, du bol­duc, des coeurs, un pe­tit mot… Et pri­vi­lé­giez les va­leurs sûres plu­tôt que les gad­gets !

nUn livre ori­gi­nal

C’est même le ca­deau pré­fé­ré des plus de 55 ans se­lon la très sé­rieuse étude an­nuelle De­loitte. At­ten­tion, les Fnac des grandes villes ferment plus tôt que d’ha­bi­tude ce soir (17 heures à Stras­bourg, 19 heures à Pa­ris-les Halles), idem pour les centres com­mer­ciaux. C’est par­fois la pe­tite li­brai­rie de quar­tier qui joue les pro­lon­ga­tions (voir notre sélection ci-des­sous et sur Le­pa­ri­sien.fr).

nUne li­queur hors d’âge ou une belle plante

A Noël on pense ra­re­ment ca­deau « pé­ris­sable ». Pour­tant, s’il vaut mieux évi­ter les fleurs et les ma­ca­rons qui font vrai­ment trop « der­nière mi­nute », vous pou­vez fa­ci­le­ment faire des heu­reux en pas­sant chez votre ca­viste ou votre fleu­riste. Un whis­ky La­ga­vu­lin, un pe­tit oli­vier…

nUne place de spec­tacle

L’avan­tage, c’est que vous pou­vez l’ache­ter en ligne et l’im­pri­mer dans la fou­lée. C’est certes sou­vent as­sez cher : mi­ni­mum 50 € la place pour Mi­chel Pol­na­reff à l’Ac­corHo­tels Are­na en mai, 100 € pour Ri­han­na au Stade de France ou mi­ni­mum 250 € pour un match de l’Eu­ro de foot. Mais pour­quoi pas ten­ter un spec­tacle ori­gi­nal (théâtre, ma­gie…) Les billet­te­ries en ligne (Fran­ce­billet.com, Billet­web.fr, Fnacs­pec­tacles.com) per­mettent de ci­bler géo­gra­phi­que­ment les évé­ne­ments, font des pro­mos et donnent de bonnes idées.

nUn abon­ne­ment à une box

Grâce à des cartes im­pri­mables à la der­nière mi­nute, vous pou­vez of­frir à votre proche la pro­messe d’être gâ­té tous les mois : deux bou­teilles de bon vin avec l’abon­ne­ment le Pe­tit Bal­lon (dès 59 €) ou des pro­duits de beau­té avec la Birch Box (dès 39 €). Le site Tou­tes­les­box.fr vous aide à faire le tri et à en dé­got­ter dans tous les do­maines : thés, jeux vi­déo, cof­frets pé­da­go­giques…

n Une carte ca­deau

C’est un peu fa­cile, mais ça marche. Et on en trouve vrai­ment à toutes les caisses de su­per­mar­ché. Pour rendre un peu plus ori­gi­nal un abon­ne­ment à Spo­ti­fy ou Dee­zer (dès 9,99 €), vous pour­rez im­pri­mer une pho­to des Beatles : leurs oeuvres dé­barquent en­fin en strea­ming pour Noël !

A LIRE

le­pa­ri­sien.fr Notre sélection d’idées ca­deaux pour Noël

(LP/J.B. Quen­tin.)

Pa­ris, hier. Il n’est pas trop tard pour trou­ver un ca­deau de der­nière mi­nute, en­core faut-il faire le bon choix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.