Reine des neiges… et du box-of­fice

Sor­ti en 2013, le film d’ani­ma­tion de Dis­ney est l’un des plus gros suc­cès de tous les temps. Dé­cryp­tage.

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - RE­NAUD BA­RO­NIAN

À CE JOUR, c’est le film d’ani­ma­tion qui a connu le plus grand suc­cès de l’his­toire du ci­né­ma. « La Reine des neiges », dif­fu­sé sur Ca­nal + à 20 h 55, sor­ti par Dis­ney aux Etats-Unis le 27 no­vembre 2013, puis en France le 4 dé­cembre, cu­mule des chiffres im­pres­sion­nants : plus de 1,2 Md$ de re­cettes mon­diales, plus de cinq mil­lions d’en­trées en France, hui­tième film le plus vu de tous les temps… Per­sonne n’avait pré­vu le triomphe de ce long-mé­trage. Il conte com­ment une reine des pays du Nord, vic­time d’une ma­lé­dic­tion, a le pou­voir de trans­for­mer en glace tout ce qu’elle touche et pré­fère s’en­fuir plu­tôt que de ré­gner afin de ne pas ge­ler le coeur de ses proches. Sa soeur An­na va vivre une grande aven­ture en ten­tant de dé­li­vrer El­sa du ter­rible sort qui la frappe. Alors, com­ment ce film a-t-il ex­plo­sé tous les re­cords ? nMu­si­cal. Le jour de sa sor­tie en France, nous sou­li­gnions dans nos co­lonnes le re­tour de Dis­ney au film mu­si­cal, as­su­mé et réus­si avec de nom­breuses chan­sons en­traî­nantes. Dans la fou­lée, les pa­rents n’ont ces­sé d’en­tendre le titre phare du film, « Li­bé­rée, dé­li­vrée », ado­ré des en­fants. La bande ori­gi­nale a connu un im­mense suc­cès avec trois mil­lions de ventes rien qu’aux Etats-Unis en quelques mois et plus de 300 000 à ce jour en France. Por­té par sa mu­sique, le film a conquis le monde. nA­ty­pique. Par­mi les deux soeurs, il n’y a pas la mé­chante d’un cô­té et la gen­tille de l’autre. Tout au long du ré­cit, El­sa de­meure tou­chante et le pu­blic res­sent de l’em­pa­thie pour elle. An­na, elle, a quelques pe­tits dé­fauts qui donnent de l’au­then­ti­ci­té à son per­son­nage. Autre fait in­ha­bi­tuel, les per­son­nages se­con­daires comme le bon­homme de neige Olaf ou le bû­che­ron Kris­toff ne servent pas de faire-va­loir, et ont pu ac­cro­cher les jeunes gar­çons dans cette his­toire très fé­mi­nine. nFa­mi­lial. Si « la Reine des neiges » a si bien fonc­tion­né, c’est en­fin parce que le pu­blic adulte y a été très sen­sible : les pa­rents ont vu et re­vu le film en salles avec leurs en­fants. Le des­sin ani­mé semble consti­tuer le film fa­mi­lial par ex­cel­lence tant il par­vient à trou­ver l’équi­libre entre ce qui peut plaire aux uns et aux autres. Pour les en­fants, des chan­sons en­traî­nantes, des hé­roïnes flam­boyantes, de l’émo­tion, des gags et des per­son­nages amu­sants qui dis­til­lent de pe­tites blagues. Pour les adultes, un gra­phisme scin­tillant et un tra­vail ar­tis­tique bluf­fant, des héros cré­dibles, et un hu­mour dé­ca­lé au­quel ils ont été très sen­sibles.

« La Reine des neiges » a tou­ché les en­fants par ses chan­sons en­traî­nantes, ses gags et l’émo­tion des héros tan­dis que les pa­rents ont été sé­duits par son gra­phisme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.