N

Une mi­no­ri­té en pé­ril

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - C.D.

Les yé­zi­dis sont une mi­no­ri­té re­li­gieuse, kur­do­phone mais non mu­sul­mane. Leur culte est un mé­lange de re­li­gions de l’an­cienne Mé­so­po­ta­mie. Ils vé­nèrent une di­vi­ni­té, Ma­lek Taous (l’ange-paon), que l’Etat is­la­mique as­si­mile à Satan. Se­lon les es­ti­ma­tions, on compte de 100 000 à 600 000 yé­zi­dis en Irak. Au fil des per­sé­cu­tions qui ja­lonnent leur his­toire — lors du gé­no­cide ar­mé­nien de 1915, ils ont été per­sé­cu­tés par l’Em­pire ot­to­man —, leur com­mu­nau­té s’est aus­si ins­tal­lée en Syrie, en Géor­gie et même en Eu­rope. Le groupe le plus nom­breux oc­cu­pait une cen­taine de vil­lages dans le nord du Kur­dis­tan ira­kien, sur le mont Sin­jar, une mon­tagne sa­crée pour eux. En août 2014, Daech at­taque la ville de Sin­jar et en­tame ses mas­sacres, pous­sant des mil­liers de yé­zi­dis à l’exode. Lorsque les com­bat­tants pesh­mer­gas (Kurdes ira­kiens) ont li­bé­ré la ci­té il y a quelques se­maines, ils ont dé­cou­vert des char­niers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.