La place Rouge

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - F.M.

se sont re­mises à rou­gir en Bre­tagne et que les per­venches sont en fleur dans l’Hexa­gone, la France n’a pas l’apa­nage de la dou­ceur. C’est toute l’Eu­rope qui vit ac­tuel­le­ment une pa­ren­thèse prin­ta­nière en plein hi­ver. « Alors que le ther­mo­mètre de­vrait af­fi­cher - 4 il fait ac­tuel­le­ment 6 à Mos­cou, constate le pré­vi­sion­niste de Me­teoNews Fré­dé­ric De­cker. Il n’y a même pas de neige au sol sur la place Rouge alors qu’elle de­vrait en être cou­verte de­puis la mi-no­vembre. » Même dans l’ex­trême nord de l’Eu­rope, le mer­cure s’af­fole.

En­core un ef­fet d’El Niño

« La Fin­lande, la Suède, la Nor­vège ont bat­tu ces der­niers jours des re­cords de dou­ceur avec des tem­pé­ra­tures proches de 14 ce qui ne s’était ja­mais vu », af­firme le mé­téo­ro­logue Guillaume Sé­chet. « Aux Pays-Bas, en Bel­gique, au Da­ne­mark, au Royaume-Uni et en Al­le­magne, ce mois de dé­cembre va battre tous les re­cords de cha­leur », ajoute Fran­çois Gou­rand de Mé­téo France. Le phé­no­mène est d’au­tant plus ex­cep­tion­nel que cette dou­ceur est aus­si per­cep­tible de l’autre cô­té de l’At­lan­tique.

« Il fait 16 à Mon­tréal alors que le mer­cure de­vrait être à - 2 pour Noël. Et à Wa­shing­ton, la tem­pé­ra­ture est de 23 quand on de­vrait nor­ma­le­ment être au­tour de 8 sou­ligne Fré­dé­ric De­cker. Une telle dou­ceur en même temps des deux cô­tés de l’océan, c’est très rare. » « La cha­leur est aus­si très im­por­tante au ni­veau des Ca­raïbes et le ther­mo­mètre af­fiche des va­leurs su­pé­rieures à la nor­male entre Cu­ba et la Flo­ride », note Fran­çois Gou­rand.

D’après la Chaîne Mé­téo, ce pic de cha­leur ex­cep­tion­nel est en par­tie dû au phé­no­mène El Niño dans l’océan Pa­ci­fique, « consi­dé­ré comme un puis­sant am­pli­fi­ca­teur du ré­chauf­fe­ment pla­né­taire ». « Chaque an­née, El Niño s’est ca­rac­té­ri­sé par une sur­chauffe et le Niño 2015 ap­pa­raît dé­sor­mais comme l’un des trois plus in­tenses de­puis 1950 », sou­ligne la chaîne spé­cia­li­sée.

Il y a quelques jours, l’Agence amé­ri­caine océa­nique et at­mo­sphé­rique (NOAA) an­non­çait d’ailleurs que l’an­née 2015 se­rait la plus chaude de l’his­toire mo­derne, avec une tem­pé­ra­ture moyenne à la sur­face du globe ja­mais en­re­gis­trée de­puis le dé­but des re­le­vés contem­po­rains, en 1880.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.