La main ten­due de Sé­bas­tien au Ba­ta­clan

Le Parisien (Paris) - - HOMMAGE - V.M.

SANS LUI, elle au­rait lâ­ché la ba­lus­trade et chu­té de plu­sieurs mètres. Ac­cro­chée à une fe­nêtre du Ba­ta­clan don­nant sur le pas­sage Saint-Pier­reA­me­lot, au coeur du XIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris, cette femme en­ceinte, fil­mée de l’im­meuble d’en face par un jour­na­liste du « Monde », n’a plus de forces. Les ter­ro­ristes lour­de­ment ar­més qui viennent de faire ir­rup­tion dans la salle de concert en ce soir du 13 no­vembre traquent les otages qui tentent de fuir. « Elle sup­pliait les gens en bas de s’ar­rê­ter pour la rat­tra­per parce qu’elle al­lait se je­ter dans le vide », ra­conte son sauveur, Sé­bas­tien, un Ar­lé­sien de 34 ans. Aux pre­mières ra­fales de ka­lach­ni­kov, lui s’était d’abord ré­fu­gié der­rière le ri­deau de scène, es­pé­rant ac­cé­der à une is­sue de se­cours. Mais, en haut des es­ca­liers, il ne dé­couvre que deux fe­nêtres, don­nant sur le pas­sage. A l’une d’elles, est sus­pen­due la mal­heu­reuse. Sé­bas­tien passe par l’autre fe­nêtre et s’ac­croche à une bouche d’aé­ra­tion, à 15 m du sol. Au bout de cinq mi­nutes, la femme en­ceinte lui de­mande son aide. « C’est ce que j’ai fait », a-t-il sim­ple­ment ex­pli­qué.

Ils se sont re­trou­vés par Twit­ter

Il rentre à l’in­té­rieur, re­tourne dans le cou­loir don­nant ac­cès à la salle et tend la main à la fu­ture ma­man, qu’il par­vient à his­ser par-des­sus la ram­barde. Il la perd en­suite de vue et re­tourne dans sa ca­chette, où l’un des ter­ro­ristes le dé­couvre. Com­mencent alors « les mi­nutes les plus longues de [sa] vie », avant que les po­li­ciers d’élite par­viennent à le li­bé­rer de l’en­fer. Le sur­len­de­main, il ap­prend par son frère l’exis­tence de ce mes­sage pos­té sur Twit­ter et lar­ge­ment re­layé : « La femme en­ceinte que vous avez tous vue en vi­déo sus­pen­due à la fe­nêtre du Ba­ta­clan et ap­pe­lant à l’aide sou­haite re­trou­ver l’homme qui l’a his­sée (et par la même oc­ca­sion sau­vée). Juste pour lui dire mer­ci. » L’ap­pel porte ses fruits. Sé­bas­tien et la fu­ture ma­man échangent dans la dis­cré­tion. Et se rassurent. Tous trois en sont sor­tis in­demnes.

(DR)

Alek Skar­la­tos, Spen­cer Stone et An­tho­ny Sad­ler ont im­mo­bi­li­sé le ter­ro­riste qui s’ap­prê­tait à com­mettre une at­taque à bord du Tha­lys 9364 re­liant Am­ster­dam à Pa­ris.

Pa­ris (XIe), 13 no­vembre. Ac­cro­chée à une fe­nêtre du Ba­ta­clan, cette femme en­ceinte n’a plus de forces... Sé­bas­tien par­vient à la his­ser par des­sus la ram­barde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.