Satan est un pa­ri ten­tant

Le Parisien (Paris) - - SPORT HIPPIQUE - EN DI­RECT SUR L.S.

SPÉ­CIA­LISTE du stee­ple­chase, où il se montre très sou­vent ir­ré­pro­chable, SATAN at­tire l’at­ten­tion dans la 6e course (Pick 5). En va­leur 57 et grâce aux huit livres de son ap­pren­ti Si­mon Cos­sart, avec qui il s’en­tend par­fai­te­ment, l’élève de William Me­nuet est dif­fi­cile à ima­gi­ner au-de­là de la cin­quième place, à moins d’une chute. C’est pour ce­la qu’il s’an­nonce comme un point d’ap­pui so­lide même s’il n’est pas confir­mé sur une dis­tance aus­si longue.

Le pro­gramme ne se ré­sume pas au Pick 5 et d’autres épreuves sont dignes d’in­té­rêt, comme la 4e course, une épreuve qui pré­pare au Grand Cross de Pau. STAR RO­CHE­LAIS n’a pas man­qué sa course de ren­trée et de­vrait mon­ter en condi­tion en vue de son ob­jec­tif, le Grand Cross, où il avait mal­heu­reu­se­ment chu­té l’an­née der­nière. SAYING AGAIN reste le che­val à battre.

En­fin, la 7e course, qui, elle, pré­pare à la Grande Course de Haies. OZA­MO n’a ja­mais cou­ru à Pau mais mé­ri­te­rait d’y trou­ver la vic­toire. L’élève de Phi­lippe Pel­tier a sou­vent prou­vé sa qua­li­té, comme lors de sa qua­trième place der­rière un cer­tain BEL LA VIE dans l’édi­tion 2013 du Grand Steeple-Chase de Pa­ris. VIC­TOIRE DES BORDE ou AL BUCQ no­tam­ment ne vont pas l’en­tendre de cette oreille.

(Scoop­dy­ga.)

En­ghien, le 13 sep­tembre 2013. SATAN avait ani­mé le Prix de l’Oise avant de chu­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.