La per­ver­sion dé­bri­dée de l’en­sei­gnant

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - GEOF­FROY TOMASOVITCH

AVEC 12 600 CONQUÊTES fé­mi­nines al­lé­guées, Yu­hei Ta­ka­shi­ma pour­rait pré­tendre frap­per au pan­théon des Don Juan. Mais les dé­tails de ce re­cord dif­fi­ci­le­ment vé­ri­fiable re­cèlent des as­pects très glauques. Quand il a été ar­rê­té, dé­but avril, ce Ja­po­nais, ex-prin­ci­pal de col­lège et adepte ef­fré­né du tou­risme sexuel, avait es­ti­mé qu’en­vi­ron 10 % de ces 12 600 femmes de 12 à 70 ans étaient mi­neures. Hier au Ja­pon, Yu­hei Ta­ka­shi­ma, 65 ans, a été condam­né à deux ans de pri­son avec sur­sis pour avoir pho­to­gra­phié et mon­nayé des rap­ports sexuels avec au moins trois mi­neures lors de ses fré­quents sé­jours aux Philippines.

« C’est la­men­table et vi­cieux », a ré­su­mé la juge, en sou­li­gnant que l’ac­cu­sé avait « abu­sé de la si­tua­tion éco­no­mique fra­gile des jeunes filles », comme l’a rap­por­té l’AFP. C’est le ré­cit d’une ado­les­cente de 13 ans qui a pré­ci­pi­té l’ar­res­ta­tion de l’en­sei­gnant en por­tant plainte, à la suite de re­la­tions ta­ri­fées il y a deux ans. Concer­nant ces faits, les en­quê­teurs avaient re­trou­vé une dou­zaine de cli­chés met­tant en scène les actes de Yu­hei Ta­ka­shi­ma. Un dé­tail, com­pa­ré à ce qu’ils al­laient dé­cou­vrir au do­mi­cile de cet an­cien prin­ci­pal d’un éta­blis­se­ment de Yo­ko­ha­ma.

150000 pho­tos à son do­mi­cile

Chez le pé­do­phile pré­su­mé, la po­lice a en ef­fet mis la main sur des re­gistres, 400 al­bums pré­ci­sé­ment, conte­nant 150 000 pho­tos de femmes scru­pu­leu­se­ment clas­sées, et re­tra­çant vingt-sept ans de sa vie sexuelle. « J’ai l’ha­bi­tude de col­lec­tion­ner les choses, de conser­ver les sou­ve­nirs », a jus­ti­fié le Ja­po­nais au cours de son pro­cès. Tout au­rait com­men­cé quand Ta­ka­shi­ma a été nom­mé, en 1988, dans une école ja­po­naise à Ma­nille, ca­pi­tale des Philippines. La li­bi­do de cet homme a ver­sé dans la per­ver­si­té après qu’il se fut « li­bé­ré des li­mites de la mo­rale », comme il l’avait avoué aux po­li­ciers, se­lon un mé­dia phi­lip­pin. Res­té en poste à Ma­nille trois ans, l’en­sei­gnant, qui au­rait dû plus que qui­conque pro­té­ger les en­fants se­lon la juge, a en­suite ef­fec­tué de nom­breux sé­jours aux Philippines : 65 au to­tal, au rythme moyen de trois par an. A la re­traite en 2011, il a tra­vaillé dans une so­cié­té d’édi­tion pour des publications liées à l’en­sei­gne­ment. Dans son ou­vrage pa­ru en 2006*, Flo­rence Ho­dan es­ti­mait à 300 000 le nombre de Ja­po­nais liés au tou­risme sexuel aux Philippines. Mo­di­fiée en 2014, la lé­gis­la­tion ja­po­naise pu­nit aus­si la simple pos­ses­sion de pho­to­gra­phies et de vi­déos à ca­rac­tère pé­do­por­no­gra­phique. Les des­sins ou images de syn­thèse sont en re­vanche to­lé­rés. * « En­fants dans le com­merce du sexe : Etat des lieux, état d’ur­gence », L’Har­mat­tan. nLES BA­BOUCHES étaient truf­fées de… can­na­bis. Un homme de 47 ans, ori­gi­naire du Var, a été condam­né jeu­di à dix-huit mois de pri­son dont six avec sur­sis et à une amende doua­nière de 42 000 € pour avoir trans­por­té dans sa va­lise 60 paires de ba­bouches en cuir dont la se­melle était confec­tion­née avec de la ré­sine de can­na­bis. C’est le chien des douanes de l’aé­ro­port de Bor­deaux-Mé­ri­gnac qui a flai­ré la mar­chan­dise lun­di, à l’ar­ri­vée du vol en pro­ve­nance de Ca­sa­blan­ca (Ma­roc). nUN PI­LOTE D’ULM, âgé de 54 ans, qui avait dé­col­lé de SaintC­ha­mond (Loire), est dé­cé­dé hier dans l’ac­ci­dent de son ap­pa­reil en Dor­dogne. L’ac­ci­dent a eu lieu vers 13 h 30 sur l’aé­ro­drome de Fou­guey­rolles lors de la phase d’at­ter­ris­sage. L’ULM s’est abî­mé sur un ter­rain pri­vé si­tué à une cen­taine de mètres de la piste, avant de s’em­bra­ser.

(DR.)

An­cien pri­ni­ci­pal d’un col­lège, Yu­hei Ta­ka­shi­ma, a été condam­né à deux ans avec sur­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.