Bold Eagle et l’armada Gua­ra­to

Vé­ri­table crack, BOLD EAGLE fait peur à tous ses ad­ver­saires. Sé­bas­tien Gua­ra­to pré­sen­te­ra cinq par­tants et dé­tient les clés de la course.

Le Parisien (Paris) - - SPORT HIPPIQUE - K.R.

TOUT ROULE pour Sé­bas­tien Gua­ra­to. Le pro­fes­sion­nel en­chaîne les très bons résultats et pos­sède un ef­fec­tif im­pres­sion­nant en termes de qua­li­té. Cette qua­li­té se tra­duit dans ce Cri­té­rium Conti­nen­tal, puis­qu’il pré­sen­te­ra cinq de ses pen­sion­naires, et tous ont une chance pour les places. Pré­ci­sons bien, pour quatre d’entre eux pour les places, car son cham­pion, BOLD EAGLE, semble in­ap­pro­chable. En 21 courses, il compte 18 suc­cès et ses rares échecs ont eu lieu soit en dé­but de car­rière, où il n’était pas en­core ar­ri­vé à ma­tu­ri­té, soit parce qu’il a connu un en­nui de san­té. Au­tre­ment dit, c’est une ma­chine à ga­gner. Son en­tou­rage es­père donc dé­cro­cher la palme dès le der­nier di­manche de jan­vier avec le Prix d’Amé­rique. Il y a plu­sieurs ob­jec­tifs à pré­sen­ter le cham­pion au dé­part de cette course. Evi­dem­ment, pour­suivre sa pré­pa­ra­tion en vue du ren­dez­vous ca­pi­tal, mais aus­si évi­ter à un ri­val po­ten­tiel de se qua­li­fier. Pour l’ins­tant, il n’a mon­tré au­cun point faible et ses ad­ver­saires de­vront donc se conten­ter des places.

En ce qui concerne les autres pen- sion­naires de Sé­bas­tien Gua­ra­to, tous ont une chance pour le quin­té. Et, à la ques­tion : est-ce pos­sible de voir ses cinq pen­sion­naires aux cinq pre­mières places, Sé­bas­tien Gua­ra­to ré­torque : « Im­pos­sible ! SPECIALESS et BIRD PAR­KER sont de sé­rieux clients. » Avant d’ajou­ter, amu­sé : « Ça frô­le­rait l’in­so­lence. » En tout cas, BOOSTER WINNER, même s’il fait une ren­trée, se­ra à sur­veiller. Il est sur son par­cours de pré­di­lec­tion et se­ra as­so­cié à Ör­jan Kihl­ström. BILLIE DE MONT­FORT est la meilleure fe­melle de la gé­né­ra­tion, mais elle a hé­ri­té du nu­mé­ro 9. Tout se­ra une ques­tion de par­cours. BO­CAGE D’ORTIGE se pré­sen­te­ra pieds nus pour la pre­mière fois et ce­la peut lui faire fran­chir un nou­veau pa­lier. Il ne faut pas l’ou­blier. En­fin, BOLÉRO LOVE, troi­sième du Cri­té­rium des 4 Ans, ne peut pas être pris à la lé­gère.

les autres dans tout ça ? Face à la coa­li­tion Gua­ra­to, BIRD PAR­KER ten­te­ra de faire de son mieux. Une chose est sûre, il pos­sède as­sez de qua­li­tés

nEt

pour se clas­ser deuxième, mais il ne semble pas ca­pable de mettre en doute la su­pé­rio­ri­té de BOLD EAGLE. D’ailleurs, à chaque fois qu’ils se sont af­fron­tés, BIRD PAR­KER a connu la dé­faite. Il vient d’ef­fec­tuer une ren­trée cor­recte, le 13 dé­cembre à Vin­cennes, et vi­se­ra donc la deuxième place.

JOSSELYN vient de de­van­cer BILLIE DE MON­FORT et pa­raît en plein boom ac­tuel­le­ment. Ses li­mites sont in­con­nues et, mal­gré sa po­si­tion en se­conde ligne, il ne faut pas l’ou­blier. De son cô­té, SPECIALESS a lais­sé de très belles im­pres­sions ces der­nières se­maines. Il est sou­vent très brillant du­rant un par­cours mais ne lâche ja­mais le mor­ceau. Il pour­rait em­bê­ter BOLD EAGLE en l’at­ta­quant. L’in­ter­ro­ga­tion vien­dra de CONLIGHT AS, vain­queur du Der­by des 4 Ans en Suède, et qui de­vrait se plaire sur ce par­cours de vi­tesse. En­fin, BARJAL se plaît tout par­ti­cu­liè­re­ment sur les par­cours de vi­tesse mais de­vra par­tir en se­conde ligne. A l’is­sue d’un bon par­cours, c’est jouable pour une place, tout comme pour BLACK D’AVRIL, bien pla­cé der­rière l’au­tos­tart.

nBELINA

(Scoop­dy­ga/Jean-Phi­lippe Mar­ti­ni.)

Vin­cennes, le 13 dé­cembre. Dans le Prix Oc­tave Doues­nel, dé­ployant d’im­pres­sion­nantes bat­tues, BOLD EAGLE avait sur­clas­sé ses ad­ver­saires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.