Twit­ter, le nou­vel

Par­mi les usa­gers les plus ac­cros au ré­seau so­cial fi­gurent les people de la té­lé­vi­sion. En 2015, Twit­ter leur est de­ve­nu un ou­til in­dis­pen­sable.

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS -

ILS ADORENT CE SLO­GAN : « Twit­ter est le plus grand ca­na­pé du monde. » Com­pre­nez, on n’est ja­mais seul de­vant la té­lé­vi­sion grâce au com­pa­gnon­nage du ré­seau so­cial. Le week-end der­nier en­core, l’élec­tion de Miss France 2016 y a en­gen­dré 1,2 mil­lion de mes­sages, se clas­sant deuxième émis­sion la plus com­men­tée de l’an­née, der­rière les NRJ Mu­sic Awards (1,6 mil­lion). Comme si la moi­tié des uti­li­sa­teurs fran­çais s’était fen­due d’un tweet de­vant TF 1.

Twit­ter aime la té­lé, et les per­son­na­li­tés du pe­tit écran le lui rendent bien. Qu’elles tra­vaillent dans l’in­fo ou dans le di­ver­tis­se­ment, elles s’y mettent. Cer­taines se contentent d’y faire la pro­mo de leurs émis­sions ou de re­layer les com­pli­ments de leurs té­lé­spec­ta­teurs. D’autres ouvrent la porte à un vrai dia­logue et pensent tout haut, quitte à se mettre, comme di­rait Xa­vier Ber­trand, « à por­tée d’en­gueu­lade ».

3 membres de « Touche pas à mon poste » dans le top 10

Twit­ter, sa com­mu­ni­ca­tion sans filtre où les ve­dettes du pe­tit écran brisent l’ar­mure (et font des fautes de gram­maire). Ch­ris­tophe De­cha­vanne qui s’en­thou­siasme pour les émis­sions de France 5, Ben­ja­min Cas­tal­di pro­met­tant de faire le tour de l’Etoile nu s’il at­teint un mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs, Ka­rine Le Mar­chand qui s’au­to­sur­nomme Ta­ta Ka­ka, Lau­rence Boc­co­li­ni in­vi­tant ses fol­lo­weurs à un pot-au-feu, ou Jean-Pierre Per­naut qui ré­pond « Vas te faire foutre » à un té­lé­spec­ta­teur le raillant sur son JT le jour des at­ten­tats de jan­vier (un tweet qu’il a ef­fa­cé de­puis). Cent qua­rante ca­rac­tères ba­lan­cés sans filet et qui en disent long, sur­tout quand, loupe du mi­cro­cosme mé­dia­tique ai­dant, ils ne passent pas in­aper­çus.

A ce jeu-là, les icônes du di­ver­tis­se­ment res­tent les plus po­pu­laires et trustent le clas­se­ment des per­son­na­li­tés les plus sui­vies. Avec no­tam­ment trois membres de « Touche pas à mon poste » dans le top 10, do­mi­né par l’im­pé­rial Cy­ril Ha­nou­na et ses 2,78 mil­lions d’abon­nés. « TPMP » qui règne aus­si sur le clas­se­ment des émis­sions les plus puis­santes et les plus com­men­tées (voir ci-contre). Mais ce n’est pas (que) la taille du compte qui compte.

Comme le re­marque notre in­con­tour­nable Ni­kos Alia­gas, 6e du clas­se­ment des VIP mé­dias, « il y a des mecs qui ont plus, mais l’im­por­tant au­jourd’hui ce n’est pas uni­que­ment le nombre de fol­lo­weurs, c’est la ré­so­nance ». En lan­gage Twit­ter, le taux d’en­ga­ge­ment, com­pre­nez la ca­pa­ci­té à se rendre vi­sible dans une ma­rée de mes­sages, à sus­ci­ter des ré­ponses et des ci­ta­tions (les fa­meux ret­weets). Bref, à nour­rir ce bour­don­ne­ment conti­nu de la plate-forme, où ne plus par­ler, c’est tout dire. Plus de nou­velles de Claire Cha­zal de­puis qu’elle a été écar­tée des JT de TF 1. Son der­nier mes­sage date du 6 sep­tembre. Et sur son pro­fil, sa courte bio in­dique tou­jours « Di­rec­trice Ad­jointe de l’In­for­ma­tion et Pré­sen­ta­trice/Ré­dac­trice en Chef des Jour­naux Té­lé­vi­sés du week-end sur TF 1 ». Non mais !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.