Ces en­fants !

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - A.R. A.R.

no Eli­za­beth Vidal, le vio­lon­cel­liste Gau­tier Ca­pu­çon et le dan­seur Pa­trick Du­pond.

On ap­plau­dit pour l’ab­sence de ju­ge­ment à l’em­porte-pièce ou de com­men­taires sar­cas­tiques, on s’ir­rite par­fois sur le trop-plein de su­per­la­tifs élo­gieux. Par­mi les ta­lents du soir, An­ge­li­na, une fillette ve­nue de Bourges et de « presque 8 ans » est à ne pas man­quer. Mi­gnonne à cro­quer, elle pro­mène ses pe­tits doigts sur son pia­no en pre­nant des poses dignes d’une ar­tiste ac­com­plie. Fon­dant !

(à g.), re de Laurent Jof­frion. Du­rée : 1 h 25. ARTE, 20 H 50. Trois conti­nents, cinq éco­sys­tèmes, et l’aube comme dé­no­mi­na­teur com­mun. L’idée pa­raît lé­gè­re­ment sau­gre­nue. Le réa­li­sa­teur Laurent Jof­frion a pour­tant su en ti­rer un do­cu­ment de toute beau­té. Il faut d’abord, pour ap­pré­cier plei­ne­ment son tra­vail dans « Un ma­tin sur Terre », lais­ser son re­gard s’im­mer­ger dou­ce­ment dans le clai­robs­cur de la fo­rêt ama­zo­nienne, sai­si juste avant l’ar­ri­vée du so­leil.

Au mo­ment pré­cis où, par exemple, une larve de ci­gale, qui s’est pa­tiem­ment construite sous terre pen­dant dix longues an­nées, prend en­fin son en­vol pour une vie de quelques jours. Les images, mais aus­si les sons, de cette na­ture qui s’éveille, re­gorgent de vies ani­males et vé­gé­tales qui s’en­tre­lacent. De l’Ama­zo­nie au dé­sert mexi­cain de Viz­cai­no, en pas­sant par le froid nor­vé­gien ou en­core l’hu­mi­di­té des fo­rêts de Co­lom­bie-Bri­tan­nique, le spec­tacle de l’aube est éton­nant de di­ver­si­té. Au­tant d’his­toires qui nous font voir notre pla­nète d’une fa­çon in­édite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.