« Les es­paces de convi­via­li­té, c’est dans l’air du temps »

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS - É.L.M.

À L’EN­TRÉE du mar­ché SaintQuen­tin, bou­le­vard Ma­gen­ta (Xe), le plus grand mar­ché cou­vert de Pa­ris*, on com­mence ses achats par Gilles, le fro­ma­ger. « C’est calme en se­maine mais, le week-end, ça marche vrai­ment bien. » Et ra­pi­de­ment il fait la pro­mo­tion de l’es­pace des trai­teurs qui a ou­vert de­puis un peu plus d’un an… Là-bas, des tables ont été ins­tal­lées et, tout au­tour, les trai­teurs cui­sinent leurs plats tra­di­tion­nels. « Les spé­cia­li­tés por­tu­gaises, ita­liennes, fran­çaises, afri­caines ou ma­ro­caines font un ta­bac. »

Alors qu’il est pré­sent sur le mar­ché de­puis fé­vrier 2014, Eren, 36 ans, spé­cia­liste de la­sagnes, se ré­jouit de cette nou­velle ten­dance. « Les es­paces de convi­via­li­té, c’est dans l’air du temps. C’est un suc­cès au mar­ché des En­fants-Rouges (IIIe), on fait la même chose ici. » Ses as­siettes de la­sagnes, au­tour de 9 €, remportent un beau suc­cès, de même que son me­nu avec une en­trée et une bois­son à 15 €. Juste en face, chez Oh Afri­ca, le pou­let co­co ou le yas­sa à 9 € ont été choi­sis par l’équipe de la SNCF at­ta­blée en face de chez lui. Plus loin, c’est une table de quatre qui a pré­fé­ré les spé­cia­li­tés ma­ro­caines. « C’est bien en été mais, en hi­ver, il n’y au­ra plus per­sonne. Et ce­la prend la place de quatre com­mer­çants de bouche », re­grette M. Louis, bou­cher de­puis vingt ans ici. Hel­mut, tou­riste aus­tra­lien, ré­sume bien le charme du lieu : « Ce sont les pro­duits frais, la cou­leur, les bonnes odeurs et les bons prix »… * Ou­vert tous les jours (de 8 heures à 20 heures et le di­manche jus­qu’à 13 h 30) sauf le lun­di.

Bou­le­vard Ma­gen­ta (Xe). Au mar­ché Saint-Quen­tin, Eren, trai­teur ita­lien, et son équipe se réjouissent de cette nou­velle ten­dance des lieux de re­pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.