N

Un thril­ler dia­bo­lique qui se ter­mine dans la gare RER de

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE -

« Je ne suis pas su­per­sti­tieux », dit Alain Cré­bois. Et pour­tant. Cet élec­tri­cien à la re­traite de 69 ans, ori­gi­naire de Crois­sy-Beau­bourg (Seine-et-Marne), qui signe sous le nom de JC Col­lin, a sor­ti cette an­née un thril­ler dia­bo­lique. Un ca­pi­taine de gen­dar­me­rie nom­mé Bar­ra­ba doit en­quê­ter sur trois meurtres sur­ve­nus sur l’île d’Olé­ron. Trois ho­mi­cides en­tou­rés de l’em­preinte du diable. Pour­tant, comme son au­teur, l’of­fi­cier de gen­dar­me­rie « est athée et pro­fon­dé­ment car­té­sien ». Son être est écar­te­lé entre des phé­no­mènes pa­ra­nor­maux qu’il est bien obli­gé de consta­ter et son es­prit lo­gique et em­preint de bon sens. L’épi­logue de ce thril­ler sa­ta­nique se dé­rou­le­ra dans la gare RER de Torcy (77).

, JC Rol­lin, 179 p., 15 €, uni­que­ment sur Ama­zon.

(LP/G.C.)

Alain Cré­bois, alias JC Col­lin. L’au­teur signe un thril­ler sa­ta­nique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.