En Is­raël, la psy­chose des cou­teaux

Comme hier à Jérusalem, les at­taques à l’arme blanche, per­pé­trées par des Pa­les­ti­niens, se mul­ti­plient. Port d’armes, self-de­fense, les Is­raé­liens cherchent à s’en pré­mu­nir.

Le Parisien (Paris) - - ACTUALITÉ - Jérusalem (Is­raël) De notre cor­res­pon­dante LÉ­NA PA­PA­ZIAN

EN IS­RAËL et dans les Ter­ri­toires pa­les­ti­niens, il n’y a pas eu de trêve de Noël cette an­née. Au contraire. Hier, à Jérusalem, un Pa­les­ti­nien de 26 ans, ori­gi­naire des quar­tiers Est (arabes) de la ville, a été tué par les forces de l’ordre alors qu’il fon­çait sur un po­li­cier pour le poi­gnar­der. Dans l’après-mi­di, en Cis­jor­da­nie cette fois, un autre Pa­les­ti­nien, âgé lui de 56 ans, a trou­vé la mort après avoir lan­cé sa voi­ture contre un check­point de l’ar­mée.

Ex­cep­tion­nelle par son am­pleur, cette vague d’at­ten­tats pa­les­ti­niens dure de­puis le 1er oc­tobre, sans dis­con­ti­nuer. Elle a fait une ving­taine de morts chez les Is­raé­liens et 130 chez les Pa­les­ti­niens — le plus sou­vent des as­saillants abat­tus par l’ar­mée ou la po­lice is­raé­lienne, comme hier. Alors que les at­ten­tats à la voi­ture-bé­lier s’étaient mul­ti­pliés il y a un an, l’arme blanche est pri­vi­lé­giée cette an­née : 97 at­taques au cou­teau au­raient été per­pé­trées en trois mois. Dif­fus et im­pré­vi­sible, ce mode opé­ra­toire dé­sta­bi­lise la po­lice.

Les de­mandes de port d’armes en forte aug­men­ta­tion

Si cer­tains Is­raé­liens re­fusent de chan­ger leurs ha­bi­tudes pour « ne pas lais­ser ga­gner les ter­ro­ristes », d’autres craignent de quit­ter leur do­mi­cile. Quand ils en sortent, beau­coup cherchent à an­ti­ci­per d’éven­tuelles agres­sions en adop­tant des com­por­te­ments d’ul­tra­vi­gi­lance : se re­tour­ner ré­gu­liè­re­ment pour s’as­su­rer de ne pas être sui­vi, ob­ser­ver une « dis­tance de sécurité » avec les pas­sants qui les en­tourent, se chaus­ser de bas­kets pour pou­voir dé­guer­pir au plus vite, por­ter un sac sur son ventre pour pro­té­ger son ab­do­men… Cer­tains se dé­placent avec une bom- be la­cry­mo­gène, voire un grand pa­ra­pluie, pour pou­voir ré­pli­quer ! Les pro­fes­seurs de sports de com­bat ont été très sol­li­ci­tés ces der­nières se­maines et les vi­déos de dé­mons­tra­tion de self-dé­fense font par­ti­cu­liè­re­ment re­cette sur In­ter­net.

La re­cru­des­cence de la vio­lence est al­lée de paire avec une aug­men­ta­tion im­pres­sion­nante des de­mandes de port d’armes en Is­raël cet au­tomne. En quelques se­maines, celles-ci se­raient pas­sées de 150 à 8 000 par jour. En oc­tobre, le maire de Jé­ru­sa- lem avait créé la stu­pé­fac­tion en in­vi­tant tous ses conci­toyens en droit de le faire à ne plus sor­tir sans leur ca­libre prêt à l’emploi. Il s’était même mon­tré pa­trouillant avec un fu­sil-mi­trailleur !

Ce cli­mat élec­trique, par un ef­fet de spi­rale, nour­rit aus­si les in­quié­tudes cô­té pa­les­ti­nien, alors que les ar­res­ta­tions se mul­ti­plient et que chaque ras­sem­ble­ment (no­tam­ment pour des fu­né­railles de « mar­tyrs ») est sé­vè­re­ment ré­pri­mé.

MÉ­DIA­TEUR DE L’ONU

Jérusalem (Is­raël), hier. Des po­li­ciers is­raé­liens, par­ti­cu­liè­re­ment ner­veux à cause des at­taques à l’arme blanche qui se mul­ti­plient, re­poussent des ma­ni­fes­tants pa­les­ti­niens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.