Daech es­suie un re­vers sym­bo­lique en Irak

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE -

DÉ­CRIÉE après son hu­mi­liante dé­route en juin 2014 face à des ji­ha­distes moins bien équi­pés et moins nom­breux, l’ar­mée ira­kienne pour­rait bien te­nir sa pre­mière vic­toire d’en­ver­gure. Les der­niers com­bat­tants du groupe ji­ha­diste Daech ont quit­té hier un com­plexe gou­ver­ne­men­tal stra­té­gique de Ra­ma­di, lais­sant en­tre­voir une re­con­quête im­por­tante des forces ira­kiennes dans cette grande ville à l’ouest de Bag­dad tom­bée aux mains de Daech en mai der­nier. Les forces d’élite an­ti­ter­ro­ristes de­vaient certes net­toyer la zone des mines et en­gins ex­plo­sifs lais­sés par les ji­ha­distes avant de pou­voir en­trer dans le com­plexe et dé­cla­rer une vic­toire com­plète. Des Ira­kiens ont pour­tant dé­jà cé­lé­bré dans plu­sieurs villes du pays ce qu’ils voient comme un suc­cès.

Ai­dées par les raids aé­riens de la coa­li­tion in­ter­na­tio­nale me­née par les Etats-Unis, les forces ira­kiennes ont sur­tout réus­si la re­prise de cette ville ma­jo­ri­tai­re­ment sun­nite sans avoir re­cours au sou­tien des Forces po­pu­laires de mo­bi­li­sa­tion, des groupes pa­ra­mi­li­taires chiites ar­més par l’Iran. Les der­niers com­bats à Ra­ma­di ont coû­té la vie à au moins cinq membres des forces de sécurité de­puis ven­dre­di même si le bi­lan to­tal reste confi­den­tiel. Plus de cin­quante ji­ha­distes ont été tués au cours des der­nières qua­ran­te­huit heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.