Pour­quoi pas l’apé­ro de­hors

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

« LA DOU­CEUR de­vrait se pour­suivre au moins jus­qu’au 31 dé­cembre. » Cette phrase, pro­non­cée par les mé­téo­ro­logues, a ré­son­né dans bien des oreilles de fê­tards.

Après un Noël ex­cep­tion­nel­le­ment doux — le deuxième le plus chaud de l’his­toire, juste der­rière ce­lui de 1997 —, la Saint-Syl­vestre aus­si de­vrait être clé­mente, même si la pluie pour­rait fi­na­le­ment jouer les trouble-fête. Qu’im­porte, de nom­breuses fa­milles jouent l’op­ti­misme et ont pré­vu de faire l’apé­ro, voire une par­tie du re­pas… de­hors, dans le jar­din ou sur la ter­rasse. Cer­taines an­noncent même des grillades pour le Jour de l’An !

Les plus aver­tis se met­tront à la gui­tare. Mais pour ne pas être pié­gés par le froid ou la nuit noire, des bra­sé­ros, pe­tits feux de camp et plaids, entre autres, sont les bien­ve­nus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.