Les gey­sers ra­fraî­chissent les ha­bi­tants mais font chauf­fer le por­te­feuille n

Le Parisien (Paris) - - PARIS - B.S.

C’est par­ti d’Au­ber­vil­liers, et ça s’est vite ré­pan­du dans toute la Seine-Saint-De­nis et au reste de l’Ile-de-France en ce dé­but d’été ca­ni­cu­laire : des bornes à in­cen­die for­cées d’un coup de clé à mo­lette et un gey­ser qui jaillit. En­fants et adultes se pré­ci­pitent sous les gerbes d’eau, même tout ha­billés. « Ça met de l’am­biance dans le quar­tier, ça ra­fraî­chit et ça fait une pis­cine », se ré­jouit alors un ha­bi­tant d’Au­ber­vil­liers le 1er juillet. Pour­tant, très vite, ces scènes joyeuses sus­citent la po­lé­mique. Pom­piers et mu­ni­ci­pa­li­tés ne savent pas com­ment faire ces­ser cette mode dan­ge­reuse : à Bo­bi­gny, le 2 juillet, un en­fant de 8 ans est vio­lem­ment pro­je­té en l’air par la force de l’eau et se blesse à la tête en re­tom­bant. A Se­vran, le len­de­main, un po­teau in­cen­die est scié et pro­voque l’inon­da­tion d’un poste de dis­tri­bu­tion d’élec­tri­ci­té, pri­vant 1 500 foyers de cou­rant. Des rues, en­va­hies d’eau, doivent être cou­pées en at­ten­dant l’in­ter­ven­tion des se­cours. Veo­lia, qui ne cesse d’in­ter­ve­nir pour ré­pa­rer les bornes van­da­li­sées — jus­qu’à 300 en une seule jour­née —, es­time le 4 juillet que ces ou­ver­tures in­tem­pes­tives en­traînent le gas­pillage d’une quin­zaine de mil­lions de litres d’eau po­table par heure ! Dans plu­sieurs im­meubles, des ri­ve­rains com­mencent à man­quer d’eau car il n’y a plus as­sez de pres­sion sur le ré­seau. Il faut at­ten­dra la baisse des tem­pé­ra­tures pour que cessent les gey­sers en pleine ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.