Eric, « le bé­bé qui n’existe pas », a fi­na­le­ment une iden­ti­té lé­gale n

Le Parisien (Paris) - - PARIS - F.D.

Il est né au centre hos­pi­ta­lier in­ter­com­mu­nal de Cré­teil (Val-de-Marne) le 26 fé­vrier, mais il lui au­ra fal­lu at­tendre l’été pour avoir une iden­ti­té aux yeux de la loi. Eric, « le bé­bé qui n’existe pas », a fi­na­le­ment été ins­crit à l’état ci­vil de Cré­teil après de longs mois d’an­goisse pour sa jeune ma­man, Ana­be­la, de Cham­pi­gny (Val-de-Marne). Lors­qu’elle ac­couche, l’hô­pi­tal fait le né­ces­saire pour la dé­cla­ra­tion de nais­sance au­près de l’état ci­vil. « Mais la ville n’a pas pris en compte cette dé­cla­ra­tion », ex­plique-t-elle à l’époque, alors que celle-ci doit pour­tant être faite dans les trois jours qui suivent la nais­sance. La res­pon­sable du ser­vice de l’état ci­vil lui re­met­tra une lettre dans la­quelle elle lui écrit sim­ple­ment que « pour une rai­son en­core in­con­nue, il s’avère que la dé­cla­ra­tion de nais­sance n’a pas été prise en compte par le ser­vice de l’état ci­vil ». C’est la sai­sine d’un dé­fen­seur des droits à Pa­ris et sa ren­contre avec une res­pon­sable as­so­cia­tive de Cham­pi­gny qui per­met­tra à la ma­man de se sor­tir de ce la­by­rinthe ad­mi­nis­tra­tif. « C’est une as­so­cia­tion qui ap­porte de l’aide au ni­veau ad­mi­nis­tra­tif. Cette dame a ap­pe­lé la mai­rie, l’hô­pi­tal, elle a écrit des lettres pour moi », ra­conte, re­con­nais­sante, Ana­be­la, qui a quit­té le Por­tu­gal pour la France il y a quatre ans, et a trou­vé du tra­vail de­puis sa mésa­ven­ture. Son pe­tit gar­çon, presque 10 mois au­jourd’hui, y au­ra ga­gné une place en crèche, une exis­tence lé­gale. Et sa mère une amie.

Au­ber­vil­liers (Seine-Saint-De­nis), le 1er juillet. Alors que la tem­pé­ra­ture frôle les 40o C, jus­qu’à 300 bornes à in­cen­die par jour sont van­da­li­sées. Se­lon Veo­lia, une quin­zaine de mil­lions de litres d’eau sont gas­pillées chaque heure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.