Le cli­mat dans tous ses états

Inon­da­tions gi­gan­tesques au Royaume-Uni, tor­nades dé­vas­ta­trices aux Etats-Unis, in­cen­dies de fo­rêt en Espagne et en France… les dé­rè­gle­ments cli­ma­tiques se font vrai­ment sen­tir.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - ÉMI­LIE TORGEMEN

DES CA­NA­DAIR en Espagne qui com­battent des feux de fo­rêt… L’image est éton­nante. Elle sym­bo­lise ce dé­rè­gle­ment cli­ma­tique qui est une réa­li­té. Hier, de l’autre cô­té des Py­ré­nées, les pom­piers lut­taient contre près de 120 in­cen­dies, no­tam­ment dans les As­tu­ries. Au plan mon­dial, dé­cembre confirme que 2015 se­ra l’an­née la plus chaude ja­mais en­re­gis­trée. La pé­riode entre jan­vier et no­vembre bat tous les re­cords de­puis 1880, se­lon l’Agence amé­ri­caine océa­nique et at­mo­sphé­rique (Noaa).

Un coup de chaud dû au cou­rant océa­nique El Niño, l’en­fant ter­rible du Pa­ci­fique. « Cette an­née, El Niño, d’une am­pleur ex­cep­tion­nelle, per­turbe toute la pla­nète, in­dique Fré­dé­ric De­cker, chez Me­teoNews, par­ti­cu­liè- re­ment en Amé­rique. En France, les tem­pé­ra­tures très éle­vées peuvent aus­si être liées à ce phé­no­mène. » Ces der­niers jours, ce­lui-ci pro­voque ca­tas­trophe sur ca­tas­trophe. « Rien d’éton­nant, conti­nue le mé­téo­ro­logue, il at­teint son maxi­mum au­tour de Noël. » C’est d’ailleurs de là qu’il tire son nom (El Niño, c’est l’En­fant Jé­sus en Amé­rique du Sud).

L’Amé­rique du Sud est confron­tée aux pires inon­da­tions de la dé­cen­nie, se­lon les au­to­ri­tés lo­cales. Près de 170 000 per­sonnes ont été éva­cuées au Pa­ra­guay, en Ar­gen­tine, au Bré­sil et en Uru­guay.

Plus au nord, aux Etats-Unis, les tor­nades ont dé­vas­té la ré­gion de Dal­las, au Texas. Une large bande al­lant du sud-ouest au Ca­na­da su­bis­sait en­core hier des tem­pêtes, por- tant à 43 morts le bi­lan des in­tem­pé­ries des der­niers jours au pays de l’Oncle Sam. « L’écart de tem­pé­ra­ture entre la côte Est, très froide, et la côte Ouest, ré­chauf­fée par El Niño, est énorme. Les masses d’air se mé­langent mal et créent des orages au centre, dans les grandes plaines amé­ri­caines », ex­plique Fré­dé­ric De­cker.

« Sous nos la­ti­tudes, l’hi­ver ex­cep­tion­nel­le­ment doux sur le Vieux Conti­nent peut être lié à ce phé­no­mène mon­dial », conti­nue-t-il. En Fin­lande, pays du Père Noël, « di­manche, un re­cord ab­so­lu de tem­pé­ra­ture a été bat­tu pour un mois de dé­cembre : il a fait 11,2 oC à Ko­ke­ma­ki », une lo­ca­li­té du sud-ouest du pays, in­dique Fré­dé­ric Nathan, de Mé­téo France. Dans toute l’Eu­rope, Noël 2015 bat des re­cords de cha­leur.

El Niño, l’en­fant ter­rible du Pa­ci­fique

(Reu­ters/An­drew Yates.)

York (Royaume-Uni), hier. Un homme marche dans une rue inon­dée, en plein centre de cette ville du nord de l’Angleterre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.