« En 2004, il y avait dé­jà eu des

Ma­rie Pe­ret­ti-Ndiaye, so­cio­logue, au­teur d’une thèse sur le ra­cisme en Corse*

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - Ajac­cio De notre cor­res­pon­dante

MA­RIE PE­RET­TI-NDIAYE est l’au­teur d’une thèse sur le ra­cisme en Corse*. Com­ment ex­pli­quez-vous ce qu’il s’est pas­sé ces der­niers jours à Ajac­cio ? MA­RIE PE­RET­TI-NDIAYE. C’est une ré­ac­tion qui entre dans un qua­druple contexte. Le contexte in­ter­na­tio­nal, qui est de na­ture guer­rière, le na­tio­nal avec les at­ten­tats, le ré­gio­nal car la Corse est une ré­gion pauvre et tar­di­ve­ment ur­ba­ni­sée et en­fin le lo­cal avec la si­tua­tion par­ti­cu­lière de ce quar­tier d’Ajac­cio. Com­ment in­ter­pré­tez-vous les « On est chez nous » scan­dés par la foule lors des ma­ni­fes­ta­tions ? En 2004-2005, il y avait eu des ten­sions avec la com­mu­nau­té magh­ré­bine à Bas­tia et on en­ten­dait dé­jà ces slo­gans. Je les avais res­sen­tis comme un re­fus du phé­no­mène des ban­lieues et des vio­lences ur­baines, « On ne veut pas de ça chez nous. » C’est un peu pa­reil au­jourd’hui même si der­rière on peut aus­si y lire autre chose. Comme les « Ara­bi fo­ra » (« les Arabes de­hors »)… ? Oui, on n’en­tend peut-être pas ou­ver­te­ment des phrases comme cel­le­ci à Pa­ris mais, lors de mes tra­vaux dans d’autres villes de pro­vince, j’ai pu en­tendre ce genre de pro­pos. La Corse est-elle une ré­gion plus ra­ciste que les autres ? C’est dif­fi­cile à dire car les choses ne sont ja­mais fi­gées en Corse, elles évo­luent très vite. Il peut y avoir de longues pé­riodes sans acte ra­ciste et, d’un coup, un en­chaî­ne­ment d’évé­ne­ments. Le ra­cisme en Corse est plus conjonc­tu­rel que struc­tu­rel. L’ap­pa­ri­tion d’un groupe iden­ti­taire est-il un phé­no­mène nou­veau dans l’île ? Non, il y a dé­jà eu des grou­pus­cules qui re­pre­naient un vo­ca­bu­laire na-

« Il peut y avoir de longues pé­riodes sans acte ra­ciste et, d’un coup, un en­chaî­ne­ment d’évé­ne­ments »

(Pho­toPQR/« Corse-Ma­tin »/Mi­chel Luc­cio­ni.)

Se­lon Ma­rie Pe­ret­ti-Ndiaye, les évé­ne­ments en Corse ne sont pas seule­ment liés au contexte lo­cal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.