La vache qui ne vou­lait pas mou­rir ré­fu­giée à la ferme pé­da­go­gique ( n

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - PAU­LINE LAN­DAIS-BARRAU

Elle coule dé­sor­mais des jours pai­sibles à la ferme pé­da­go­gique de la Butte Pin­son à Mont­ma­gny. La belle his­toire com­mence le 30 juin, lorsque Gour­mette s’échappe de l’abat­toir d’Ambert, en Au­vergne, sac­ca­geant tout der­rière elle, et trouve re­fuge aux urgences du centre hos­pi­ta­lier de la ville. Emu par son his­toire, Sté­phane La­mart, pré­sident d’une as­so­cia­tion de dé­fense des ani­maux, fait tout pour la sau­ver, ain­si que la chan­teuse Stone, porte-pa­role de l’as­so­cia­tion. Ai­dé par Serge Voyant, pré­sident du Cercle na­tio­nal des amis des ani­maux, il lance un ap­pel à l’aide sur In­ter­net, sans ima­gi­ner que la mo­bi­li­sa­tion se­rait mon­diale. Grâce aux dons ve­nus de France, mais éga­le­ment des Etats-Unis, du Ca­na­da et de Suisse, Gour­mette a pu être ra­che­tée 1 500 € à son pro­prié­taire. Et son trans­port jus­qu’en Ile-deF­rance a coû­té plus de 500 €. Ses sau­ve­teurs la bap­tisent alors Cor­nette, signe d’un nou­veau dé­part. Ro­bert Gon­dol, l’ex-pro­prié­taire, ne s’en for­ma­lise pas et trouve même un peu dif­fi­cile de quit­ter sa vache. Ac­cueillie à la ferme de la Butte Pin­son, il a suf­fi de quelques heures à Cor­nette pour se sen­tir chez elle. Au­jourd’hui, elle par­tage un grand pré avec une grosse vache rousse ir­lan­daise.

(LP/Oli­vier Cor­san.)

Mont­ma­gny, le 16 août 2015. La vache Gour­mette a été sau­vée par des as­so­cia­tions, puis re­bap­ti­sée Cor­nette par les in­ter­nautes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.