Com­ment vous or­ga­ni­sez-vous pour le soir du Nou­vel An ?

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

Char­lotte Haag

22 ans, étu­diante Garches (92) « Je n’ai pas le per­mis, donc ce­la ne dé­pen­dra pas de moi. Le 31 je se­rai à Stras­bourg, chez un ami de mon co­pain qui y ré­side éga­le­ment. Nous y al­lons avec sa voi­ture, mais pour le re­tour, on ver­ra sur le mo­ment. S’il boit, nous dor­mi­rons là­bas et s’il dé­cide de ne rien consom­mer, il pren­dra le vo­lant. Gé­né­ra­le­ment, quand il dé­cide de ne pas boire, il s’y tient. J’ai confiance ! »

Phi­lippe Vuiart

49 ans, fonc­tion­naire La Fère (02) « Cette an­née, je l’or­ga­nise chez moi. Il est dé­jà pré­vu que mes amis dorment à la mai­son, c’est d’ailleurs quelque chose de plu­tôt ha­bi­tuel quand on fait la fête. Nous sommes de vieux bris­cards, on aime le cham­pagne ! Le reste du temps, il nous ar­rive avec ma femme et ma fille de ti­rer à la courte paille pour sa­voir qui va conduire et donc qui ne boi­ra pas. En tout cas quand je conduis, c’est zé­ro verre. »

Laure Mi­chel

40 ans, ju­riste Pa­ris (XIXe) « Je suis in­vi­tée à une soi­rée en ban­lieue de Pa­ris avec deux amis. Nous n’avons pas de voi­ture, ça li­mite les risques. On va s’or­ga­ni­ser pour prendre les trans­ports en com­mun qui sont pour la plu­part ou­verts toute la nuit à Pa­ris et sur­tout gra­tuits. De toute ma­nière, je ne bois pas beau­coup en gé­né­ral. Je se­rai donc dans un état cor­rect pour por­ter ceux qui le sont moins ! (Rires.) »

Jé­ré­mie San­chez

26 ans, in­gé­nieur Pa­lai­seau (91) « Je re­çois des amis qui viennent de Me­lun et tout est dé­jà pré­vu. J’ai des chambres d’amis, donc au­cun pro­blème pour qu’ils res­tent sur place. Pour ma part, quand je suis in­vi­té, soit je reste sur place, soit j’at­tends que mon taux d’al­cool re­des­cende pour par­tir au pe­tit ma­tin. Tout dé­pend de la fa­tigue. Mes amis sont in­fir­miers et, vrai­ment, ils ne ri­golent pas du tout avec ça ! »

Ma­rianne Gue­gan

48 ans, or­tho­pho­niste Mau­re­court (78) « Nous dor­mons sur place ! Avec mon ma­ri, nous sommes in­vi­tés chez des amis qui ha­bitent à Tou­louse. Je vais donc pou­voir me per­mettre quelques coupes de cham­pagne… pour les autres oc­ca­sions, je suis très sou­vent celle qui conduit et qui passe sa soi­rée à boire du Co­ca ! C’est très ra­re­ment mon ma­ri qui prend le vo­lant. Mais ce­la ne me dé­range pas ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.