« Je suis un peu sur­pris »

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Pro­pos recueillis par ÉRIC BRU­NA

DEUXIÈME des tops 2015, le cham­pion olym­pique en titre du 4 x 100 m est le pre­mier sur­pris de sa réus­site. Que vous ins­pire le suc­cès de votre au­to­bio­gra­phie ? AMAU­RY LE­VEAUX. Quand je suis en­tré en né­go­cia­tion avec Fayard pour sor­tir le livre, je leur ai dit : « Si on fait 5 000 ventes, c’est le bout du monde. » A l’époque, la bio de Laure Ma­nau­dou en était à 5 600 (NDLR : 15 506 la se­maine der­nière). Là, je suis un peu sur­pris. L’ou­vrage a fait pas mal de buzz. En êtes-vous fier au­jourd’hui ? Ce sont vingt lignes qui ont été re­prises et re­tra­vaillées, re­tra­vaillées, etc. Ce qui m’a agréa­ble­ment sur­pris, c’est que ça a dé­pas­sé le cadre du sport. Au moins, même si ce n’est pas de la plus belle des ma­nières, ce­la a mis en lu­mière un sport. Je n’ai pas dé­non­cé, pas ba­lan­cé. Il n’y a même pas 1 % de ce que j’ai vu. Ce livre va-t-il vous rap­por­ter beau­coup ? Rien. Je vais tout re­ver­ser à mon pre­mier club, à Delle (NDLR : à cô­té de Bel­fort). Ce­la fe­ra sû­re­ment dix ans de bud­get fa­cile… Vous êtes-vous fâ­ché avec les autres na­geurs ? Je ne suis fâ­ché avec per­sonne. Si cer­tains sont fâ­chés, qu’ils viennent me le dire. On s’ex­pli­que­ra cal­me­ment au­tour d’un cho­co­lat chaud… Pour­riez-vous écrire un autre ou­vrage ? Si j’en fai­sais un, ce se­rait sur tous les en­droits de Pa­ris. Du style : « Si t’es spor­tif, fais comme Amau­ry, il va te mon­trer des en­droits sym­pas. D’autres moins… » Sor­tir tous les jours, c’est pos­sible. Mais il y en a trop sur le su­jet. En tout cas, pas de « Sexe, drogue et na­ta­tion » no 2…

À LIRE

le­pa­ri­sien.fr L’in­ter­view d’Amau­ry Le­veaux en in­té­gra­li­té sur notre site

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.