Te­ma de Bassière pour spé­cu­ler

Quelques ju­ments de qua­li­té et ex­pé­ri­men­tées sont au dé­part. Au mieux ac­tuel­le­ment, TE­MA DE BASSIÈRE peut ti­rer son épingle du jeu.

Le Parisien (Paris) - - SPORT HIPPIQUE - LIO­NEL STIE­VEN

BIEN SÛR, les re­gards se tournent vers les can­di­da­tures de VIVA LOVER et UNA FIX, toutes deux ti­tu­laires de trois suc­cès d’af­fi­lée. La pre­mière nom­mée a très peu de fausses notes dans sa mu­sique, a ga­gné son quin­té, a re­pris de la fraî­cheur et adore le par­cours. Quant à la pen­sion­naire de Franck Ou­vrie, ce sont deux quin­tés de suite qu’elle vient de s’of­frir, dont le plus ré­cent sur le tra­cé. Il est lo­gique que ces deux concur­rentes se re­trouvent très jouées. Pour bous­cu­ler l’ordre éta­bli, les spé­cu­la­teurs peuvent se tour­ner vers la can­di­da­ture de TE­MA DE BASSIÈRE. Bonne deuxième d’un cer­tain UVI­NI­TO lors de sa der­nière sor­tie, l’élève de Pa­trice Des­sartre a aus­si rem­por­té son évé­ne­ment sur le par­cours en juin der­nier, de­van­çant jus­te­ment VIVA LOVER ou PLEASURE KRO­NOS qu’elles re­trouvent. Ain­si, le pa­ri est ten­tant. nTINA VIVANCIÈRE pour l’en­ga­ge­ment. Trou­vant un en­ga­ge­ment très in­té­res­sant, TI­NA VIVANCIÈRE est une autre trouble-fête en puis­sance. Même si, à l’ins­tar de TE­MA DE BASSIÈRE, il va lui fal­loir de­van­cer des ca­dettes aux dents longues, la ju­ment de­vrait chè­re­ment dé­fendre ses chances, d’au­tant qu’elle se­ra pieds nus cette fois. nPLEASURE KRO­NOS en em­bus­cade. Comme pré­cé­dem­ment ex­pli­qué, PLEASURE KRO­NOS a conclu dans le sillage de notre fa­vo­rite le 5 juin der­nier. Le tan­dem Sou­loy-Ni­vard de­vrait aus­si s’at­ti­rer quelques suf­frages, et une place dans les cinq pre­miers n’au­rait vrai­ment rien de sur­pre­nant. nVODKA DU WAL­LON à ne pas né­gli­ger. Avec dé­sor­mais trois courses de ren­trée dans les jambes et as­so­ciée à Jean-Mi­chel Ba­zire, VOD­KA DU WAL­LON se­ra de sur­croît dé­fer­rée des quatre pieds. Ce­la sent la poudre, comme il est cou­tume de dire sur les hip­po­dromes. On par­lait de pa­ri spé­cu­la­tif en ce qui concerne TE­MA DE BASSIÈRE, ce­la semble iden­tique pour la pro­té­gée de Jean-Mi­chel Bau­douin. Il se­ra d’ailleurs in­té­res­sant de suivre les cotes avant le dé­part, sou­vent très par­lantes. nUne TEM­PÊTE dans un verre d’eau. Pas fa­cile de suivre TEM­PÊTE D’HER­MÈS, sou­vent poin­tée dans la co­lonne des dis­qua­li­fiées. Pour­tant, il ne lui se­rait pas im­pos­sible de jouer un bon rôle si elle était bien dis­po­sée de­main. Elle au­ra toute sa place dans un champ ré­duit. ULU­LA BEL­LA n’est pas à condam­ner to­ta­le­ment sur ses deux der­nières sor­ties. Le 7 dé­cembre, elle a joué de mal­chance, se re­trou­vant blo­quée. Par la suite, lors du ré­veillon de Noël, peut-être qu’elle a moins d’ex­cuses à in­vo­quer. Mais elle aus­si au­ra toute sa place dans un champ ré­duit, même si elle court de ma­nière rap­pro­chée avec une qua­trième course pour le seul mois de dé­cembre. Pour conclure, notre coup de fo­lie, VIC­TOIRE DE LÈVRES, vient d’être dis­qua­li­fié dès le dé­part alors qu’elle res­tait sur une bonne sor­tie. Elle com­plé­te­ra la sélection.

(Scoop­dy­ga/Jean-Phi­lippe Mar­ti­ni.)

Vin­cennes, le 5 juin. Dans le Prix Ti­ta­nia, TE­MA DE BASSIÈRE ( le 16) de­van­çait VIVA LOVER et PLEASURE KRO­NOS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.