Vers une al­lo­ca­tion uni­ver­selle ?

Le Parisien (Paris) - - RÉTRO 2015 - D.R.

ET SI ON TEN­TAIT d’éra­di­quer la pau­vre­té en ins­tau­rant un re­ve­nu mi­ni­mum pour tous ? La Fin­lande a an­non­cé vou­loir tes­ter l’al­lo­ca­tion uni­ver­selle ; la Hol­lande, le re­ve­nu de base in­con­di­tion­nel. Dès le 1er jan­vier, en Hol­lande, par­mi les 300 000 ha­bi­tants d’Utrecht, 300 per­sonnes au chô­mage ou bé­né­fi­ciant des mi­ni­ma so­ciaux re­ce­vront 900 € men­suels (1 300 € pour un couple), rem­pla­çant toutes les aides exis­tantes. Pour 50 d’entre eux, cette somme se­ra consi­dé­rée comme un « re­ve­nu de base in­con­di­tion­nel » cen­sé cou­vrir les be­soins es­sen­tiels et conti­nue­ra d’être ver­sée même si le bé­né­fi­ciaire trouve un emploi. Les 250 autres « tes­teurs » res­te­ront sou­mis aux obli­ga­tions de re­cherche d’emploi et de pla­fond de re­ve­nu. En Fin­lande, le gou­ver­ne­ment fe­ra éga­le­ment un test dans un pre­mier temps, avant de gé­né­ra­li­ser, en 2017, son al­lo­ca­tion uni­ver­selle de 800 € par mois si elle s’avère bé­né­fique. Coût du dis­po­si­tif : 50 Mds€ par an.

Cette idée a trou­vé des dé­fen­seurs en France*, par­mi les­quels le dé­pu­té les Ré­pu­bli­cains Fré­dé­ric Le­febvre qui, le 12 no­vembre, a dé­po­sé — sans suc­cès — un amen­de­ment en ce sens. « Il faut ar­rê­ter de bri­co­ler » des dis­po­si­tifs d’aide so­ciale qui, dit-il, « au bout du compte font des per­dants ». L’idée ne fait pas l’una­ni­mi­té, même à gauche. « Les gens disent que les bé­né­fi­ciaires ne vont pas cher­cher à re­trou­ver du tra­vail, ex­plique Nienke Horst, char­gé du pro­jet à Utrecht. Nous al­lons le vé­ri­fier. Nous, nous pen­sons que plus de gens se­ront un peu plus heu­reux et qu’ils fi­ni­ront quand même par trou­ver un tra­vail. » http://re­ve­nu­de­base.in­fo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.