Les voeux brouillés de Hol­lande

En pleine po­lé­mique sur la dé­chéance de na­tio­na­li­té pour les bi­na­tio­naux, le pré­sident adresse ce soir son mes­sage aux Fran­çais pour 2016. Une al­lo­cu­tion concen­trée sur la lutte contre le ter­ro­risme.

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE -

FRAN­ÇOIS HOL­LANDE sort de sa mi­ni-cure mé­dia­tique. Qua­si si­len­cieux de­puis les at­ten­tats du 13 no­vembre, le pré­sident s’ex­pri­me­ra ce soir à 20 heures à la té­lé­vi­sion pour adres­ser ses voeux aux Fran­çais. Une tra­di­tion qui, sur fond de po­lé­mique concer­nant la dé­chéance de na­tio­na­li­té pour les ter­ro­ristes bi­na­tio­naux, prend cette an­née une di­men­sion en­core plus so­len­nelle.

Voi­là donc le chô­mage re­lé­gué à la fin d’une al­lo­cu­tion cen­sée ba­layer les grands dos­siers de 2016. Certes, confron­té à des résultats en­core mo­destes, le chef de l’Etat évo­que­ra « la mo­bi­li­sa­tion pour l’emploi », tout comme la mise en oeuvre des en­ga­ge­ments pris lors de la COP21. Mais, après une an­née mar­quée par les at­ten­tats, la lutte contre le ter­ro­risme « en France et à l’ex­té­rieur » a été re­pla­cée au coeur de la pe­tite di­zaine de mi­nutes pré­vues pour cette in­ter­ven­tion en­re­gis­trée dans le sa­lon Na­po­léon III. Tout un sym­bole : Fran­çois Hol­lande y avait pris la pa­role de­vant les Fran­çais en jan­vier et no­vembre à la suite des at­taques ter­ro­ristes. « La me­nace est pré­sente et n’a ja­mais été aus­si éga­lée », nous confiait le Pre­mier mi­nistre mar­di.

(AFP/Sté­phane de Sakutin.)

Pa­lais de l’Ely­sée (Pa­ris VIIIe), le 14 no­vembre. C’est dans le sa­lon Na­po­léon III, de­puis le­quel il s’était adres­sé aux Fran­çais après les at­ten­tats de jan­vier et de no­vembre, que Fran­çois Hol­lande s’ex­pri­me­ra ce soir. Tout un sym­bole.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.