Phi­lae, tout l’Ely­sée l’a adop­tée !

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - ÉRIC HACQUEMAND

Le 26 dé­cembre 2014, un la­bra­dor fe­melle de trois mois ve­nu du Qué­bec po­sait ses pattes sur les ta­pis moel­leux du pa­lais pré­si­den­tiel. Un an plus tard, la re­muante chienne y pour­suit ses fa­cé­ties. MÊME JU­LIE GAYET s’oc­cupe par­fois de Phi­lae ! Très dis­crète lors de ses pas­sages dans l’aile pri­vée de l’Ely­sée, la com­pagne du chef de l’Etat n’est pas la seule à s’être at­ta­chée au la­bra­dor pré­si­den­tiel. Un an après avoir été confiée à Fran­çois Hol­lande, Phi­lae tient son rôle de pre­mière chienne de France. Non sans pro­vo­quer quelques sur­prises.

Les dé­buts de cette pe­tite boule de poils n’ont pour­tant pas été fa­ciles. Of­ferte par la Fé­dé­ra­tion des an­ciens com­bat­tants de Mon­tréal après le pas­sage du chef de l’Etat au Ca­na­da, Phi­lae, alors âgée de trois mois, a dû su­bir un dres­sage fa­çon… « Ré­pu­blique exem­plaire », le man­tra pré­si­den­tiel du dé­but de quin­quen­nat. « L’ob­ses­sion de Fran­çois Hol­lande de ne pas faire comme Ni­co­las Sar­ko­zy s’est re­por­tée aus­si sur la chienne », confie un membre de son ca­bi­net. Il faut dire qu’entre Tou­mi, le chi­hua­hua, et les la­bra­dors Cla­ra et Dum­ble­dor, la « meute » du couple Sar­ko­zy-Bru­ni n’a pas lais­sé que des bons sou­ve­nirs. « L’état de cer­taines mo­quettes… Et même des traces de pattes sur du mo­bi­lier na­tio­nal », s’épou­vante une pe­tite main du pa­lais. Du coup, pas ques­tion pour la pe­tite Phi­lae de va­drouiller à sa guise dans le la­by­rinthe du Châ­teau. Prise en main par le ser­vice pri­vé du pré­sident, elle reste le plus sou­vent pos­sible can­ton­née aux ap­par­te­ments du chef de l’Etat, trop oc­cu­pé pour être en per­ma­nence aux pe­tits soins.

« Il faut quand même bien vé­ri­fier der­rière soi que la porte est fer­mée quand tu vas fu­mer ta clope, elle est ca­pable de se fau­fi­ler », souffle un col­la­bo­ra­teur. La re­muante Phi­lae n’est pas avare de fa­cé­ties. Ré­cem­ment, le tou­tou a dé­bar­qué en re­muant la queue en pleine réunion de ca­bi­net consa­crée au chô­mage. Quant à ses maîtres, en un an, elle les a fait tour­ner en bour­rique en se ca­chant sous les arbres du jar­din ély­séen. L’été der­nier, ses gar­diens l’ont sur­veillée de près pour évi­ter qu’elle plonge dans la grande fon­taine, comme tout bon la­bra­dor.

Au­cun cas de mor­sure n’a été re­cen­sé par le ser­vice mé­di­cal. « En fait, tout le monde l’a adop­tée », as­sure une conseillère. Mal­gré quelques frayeurs. Comme en août, lorsque la chienne s’est élan­cée vers les col­la­bo­ra­teurs ef­frayés d’un mi­nistre étran­ger… pour ré­cla­mer une ca­resse ! « On au­rait dit la pub pour Royal Ca­nin », ri­gole un té­moin de la scène.

Phi­lae s’est aus­si taillé une pe­tite ré­pu­ta­tion à l’étran­ger. Par­fois, avant de re­ce­voir un hôte, Fran­çois Hol­lande fait les pré­sen­ta­tions. « En fait, c’est un peu à la de­mande », confie un col­la­bo­ra­teur. Lors­qu’en mars une lec­trice du « Pa­ri­sien » - « Au­jourd’hui en France » in­vi­tée avec d’autres pa­né­listes ré­clame le la­bra­dor, la chienne bon­dit de joie et la fait tom­ber à la ren­verse. Et lorsque le ma­ga­zine « le Chas­seur francais » in­ter­roge en oc­tobre Hol­lande, il s’amuse avec sa chienne de­vant ses hôtes. Une image as­sez rare. « Même avec Phi­lae, il est dans la re­te­nue », com­mente un ha­bi­tué du pa­lais.

@eri­chac­que­mand

Phi­lae, Die­sel, Lu­cky… Ces chiens qui ont mar­qué 2015

(LP/Mat­thieu de Mar­ti­gnac.)

Pa­lais de l’Ely­sée (Pa­ris VIIIe), le 2 mars. Phi­lae, la jeune chienne du pré­sident, fait quelques fa­cé­ties, mais semble sur­tout très af­fec­teuses.

EN IMAGES

le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.