Un syn­di­cat ban­caire craint une hausse des in­ci­vi­li­tés

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

C’EST UNE des mau­vaises nou­velles de 2016. A par­tir du 1er jan­vier, BNP Pa­ri­bas et la So­cié­té gé­né­rale no­tam­ment ins­taurent des frais de te­nue de compte de res­pec­ti­ve­ment 2,50 € et 2 € par mois. Une nou­veau­té désa­gréable pour les clients et qui in­quiète le Syn­di­cat na­tio­nal de la banque (SNB/CFE-CGC), ce­lui-ci re­dou­tant une hausse des in­ci­vi­li­tés. « Ce sont une nou­velle fois les sa­la­riés des agences ban­caires qui de­vront as­su­mer seuls les consé­quences face à des clients par­ti­cu­liè­re­ment mé­con­tents », es­time le deuxième syn­di­cat du sec­teur. D’au­tant que, se­lon le SNB, ce « dos­sier pour­tant par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible » a été mis en oeuvre avec une in­for­ma­tion ré­duite au « strict mi­ni­mum ». Cette fac­tu­ra­tion des comptes existe dé­jà au Cré­dit mu­tuel. De­puis oc­tobre, les clients doivent dé­bour­ser 2 € par mois. En 2014, plus de 5 800 in­ci­vi­li­tés ont été si­gna­lées par les sa­la­riés des banques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.