Al­lez-vous sor­tir pour la Saint-Syl­vestre ?

Le Parisien (Paris) - - NOUVEL AN -

Fran­çois Viot

agri­cul­teur Agen (47) « Oui ! On ira au res­tau­rant, et en­suite on fe­ra un tour sur les Champs-Ely­sées. On achè­te­ra peut-être une bou­teille de cham­pagne, pour trin­quer de­hors avec ma femme et ma fille, si­non on trou­ve­ra bien un bis­trot ou­vert dans le quar­tier ! Tout ce­la est un peu im­pro­vi­sé mais on est contents, pour le sym­bole, de sor­tir à Pa­ris cette an­née. On montre que les pro­vin­ciaux sont là. Même pas peur ! »

Re­naud Laurent

étu­diant Pa­ris (VIIIe) « Oui, mais pas en boîte de nuit. Mes pa­rents m’ont de­man­dé de ne pas trop sor­tir dans les rues le soir du Nou­vel An, ils ont peur des at­ten­tats. Ils ha­bitent à des mil­liers de ki­lo­mètres, dans les An­tilles, alors pour qu’ils aient l’es­prit tran­quille, je vais pas­ser ma soi­rée chez une co­pine, qui or­ga­nise une pe­tite fête. Per­son­nel­le­ment je n’ai pas de crainte, mais cer­tains de mes amis ne sont pas ras­su­rés. »

Jacques Frois­sard,

re­trai­té Cor­meilles-en-Pa­ri­sis (95) « Je pars chez des amis. Ça fait des an­nées que l’on se re­trouve avec le même noyau dur de co­pains, chez l’un d’eux. Cette an­née, ce se­ra au Luxem­bourg. Ça fait plus de qua­rante ans qu’on fait ce­la. Ça nous rap­pelle le bon temps. Le ré­veillon, c’est un ri­tuel, même si on n’at­tend pas la nou­velle an­née pour faire la fête… Nous sommes épar­pillés alors il faut trou­ver une date bien en avance. »

Va­lé­rie Jo­ly

50 ans, com­mer­çante Blen­decques (62) « J’ai quelques ré­ti­cences après les at­ten­tats, mais c’est im­por­tant de tis­ser des liens et de sor­tir de chez soi. Cette an­née, je passe la Saint-Syl­vestre à Metz, en Mo­selle, chez des amis. Pour le pas­sage à l’an 2000, on était 150 ! Les fêtes du Nou­vel An per­mettent de faire des ren­contres. Les amis in­vitent des amis, qui in­vitent des amis… Cette an­née, on se­ra plus sages, on se­ra une quin­zaine. »

Mou­na Sa­co

étu­diante Chil­ly-Ma­za­rin (91) « Le 31 dé­cembre, c’est aus­si mon an­ni­ver­saire alors c’est dou­ble­ment la fête ! Avec ma famille et mes amis, nous sommes très croyants, alors nous irons tout d’abord à une réunion de prières. Il y a du monde, on tisse des liens. Ça fait vrai­ment du bien. C’est im­por­tant de re­mer­cier Dieu parce qu’on est en vie, tout le monde n’a pas cette chance. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.