Ka­rine et Lu­ca en rê­vaient de­puis tou­jours

Da­kar 2016

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - FLO­RA GE­NOUX D.O.

Bue­nos Aires (Ar­gen­tine), lun­di.

s’es­saye aux courses : Op­tic 2000 Tu­ni­sie, le rallye du Ma­roc. « J’ai dix ans d’en­du­rance tout-ter­rain en 4 x 4 et j’ai ga­gné le Cham­pion­nat de France 2014 », pré­cise Lu­ca, cadre dans une so­cié­té d’amé­na­ge­ment pu­blic.

Leurs en­fants ont fait le voyage

« Pour moi, ce Da­kar, c’est le grand re­tour dans la course », ad­met Ka­rine, mère au foyer, qui compte sur ses en­fants, Chia­ra, 10 ans, et Jules, 7 ans, pour les ap­plau­dir bien fort au dé­part du pro­logue le 2 jan­vier à Bue­nos Aires. « Ils sont ve­nus avec nous, on leur fait ra­ter dix jours d’école, s’ex­cuse la Fran­ci­lienne, cette pas- sion on la vit en famille. Notre fille avait trois ans quand on l’a em­me­née dans notre vé­hi­cule pour un raid en Tu­ni­sie. » Le ca­det, lui, monte dé­jà sur un quad. « Et puis ils ont tel­le­ment en­ten­du par­ler du Da­kar ces der­nières an­nées ! » s’ex­clame Lu­ca.

Deux ans pré­ci­sé­ment pour réunir les 200 000 € né­ces­saires à la course, fé­dé­rer les spon­sors. Un op­ti­cien, un car­ros­sier, un agent im­mo­bi­lier, une su­pé­rette… qua­si­ment tous les coups de pouce fi­nan­ciers viennent de leur ville. « C’est tout Su­cy-en-Brie qui est der­rière nous », dé­clare Lu­ca. Le couple roule aus­si pour une as­so­cia­tion lo­cale, En­semble contre les leu­cé­mies. « Ça nous te­nait à coeur de faire le Da­kar pour une cause. Et puis on pen­se­ra à eux dans les mo­ments de dif­fi­cul­té », conclut Ka­rine.

Un brin stres­sé, le bi­nôme re­doute la cha­leur et l’al­ti­tude. Le tra­cé ar­gen­tin et bo­li­vien pré­voit une pointe à plus de 4 500 m. « Il faut qu’on tienne et la voi­ture aus­si », ob­serve Lu­ca, qui at­tend avec im­pa­tience les pistes de sable. « Les dunes, j’adore ça, tout est à vue, in­tui­tif, il ne faut ja­mais s’ar­rê­ter. » Le couple es­père « faire au moins la moi­tié du Da­kar ». « L’ob­jec­tif, c’est de fi­nir ! » les cor­rigent en les bro­car­dant leurs as­sis­tants tech­niques per­son­nels, Georges et Bru­no, deux vieux co­pains du couple. de crise qui s’est te­nue mar­di ma­tin entre le staff et les joueurs pa­ri­siens. Bat­tu di­manche à Oyon­nax (25-12), dou­zième du Top 14, le cham­pion de France dis­pu­te­ra un match cru­cial, di­manche soir, contre Tou­louse (21 heures).

« A la sor­tie de cet échange, j’ai sen­ti une dé­ter­mi­na­tion qui com­men­çait à ap­pa­raître dans le re­gard des joueurs, ra­conte Gon­za­lo Que­sa­da, le ma­na­geur pa­ri­sien. Ce ma­tin (hier), ça a mon­té en­core d’un cran. Il y a une am­biance bi­zar­re­ment po­si­tive. Je ne sais pas com­ment la dé­crire. On sent une en­vie pro­fonde au sein du groupe qui com­mence à émer­ger. C’est plu­tôt ras­su­rant, mais c’est trop tôt en­core pour sa­voir dans quel état on se­ra di­manche. »

Une fois en­core cette sai­son, le Stade Fran­çais pour­rait être di­mi­nué, no­tam­ment au centre. Dou­may­rou (cuisse) et Bos­man (côtes) sont for­fait. Wai­sea (che­ville) et Dan­ty (ge­nou) sont in­cer­tains. Heu­reu­se­ment, Du­puy et Pa­risse re­viennent. Jules Plis­son aus­si. « J’ai vrai­ment sen­ti un état d’es­prit ir­ré­pro­chable et une concen­tra­tion maxi­male », ap­pré­ciait le de­mi d’ou­ver­ture, hier soir, à l’is­sue de l’en­traî­ne­ment col­lec­tif. « Ce ne sont pas des mo­ments fa­ciles à vivre, souffle Hu­go Bon­ne­val. C’est le Stade Fran­çais qui est en dan­ger. Ce n’est pas la se­maine la plus agréable à vivre… »

VI­DÉO

le­pa­ri­sien.fr

Pas de ré­veillon pour le Ra­cing

Ka­rine et Lu­ca Cor­va­ja garent leur vé­hi­cule au centre Tech­no­po­lis, au nord de la ca­pi­tale ar­gen­tine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.