« Bey­routh, ce n’est pas la guerre »

Leurs ex­pé­riences dé­pay­santes (4/5).

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE SPORTS - THIER­RY RAY­NAL

sou­vent. » Par­ti « pour dé­cou­vrir une culture, un autre football et aus­si le cô­té fi­nan­cier », le jeune (22 ans) et so­lide (1,92 m) gaillard d’ori­gine ivoi­rienne a vite ré­pon­du de ma­nière fa­vo­rable à la pro­po­si­tion de por­ter les cou­leurs du club d’Al Na­bi Chit, alors pro­mu en Pre­mière Ligue.

Des sup­por­teurs très exi­geants

« J’ai été sur­pris par le ni­veau de jeu, ce­lui d’un haut de ta­bleau en Na­tio­nal. Je sa­vais que je n’al­lais pas perdre mon temps. » Dès son ar­ri­vée à l’aé­ro­port, le gar­çon for­mé à l’ACBB et au centre de for­ma­tion de Pa­ris est re­çu comme une ve­dette avec confé­rence de presse. « Mon in­té­gra­tion a été par­faite. Lors de ma ren­contre avec le pré­sident, il m’a sim­ple­ment dit : Ne t’in­quiète de rien, fais ton bou­lot. » Mais le joueur pas­sé par Reims, Cannes et aus­si Turn­hout et Ar­lon en Bel­gique se rend vite compte qu’il ne faut pas dé­ce­voir les sup­por­teurs. « Je de­vais vite prou­ver, confirme ce­lui qui a joué une di­zaine de matchs sous le maillot jaune et noir. Les sup­por­teurs ont les yeux sur toi et sont in­tran­si­geants. Tu n’as presque pas le droit d’être bles­sé. Tu es payé, tu joues. » De­vant des as­sis­tances al­lant de 6 000 à 12 000 spec­ta­teurs, il vit les ri­va­li­tés entre clubs et la pres­sion du ré­sul­tat. Cet en­goue­ment pour le football lui per­met aus­si de connaître une pe­tite no­to­rié­té. « Comme beau­coup de matchs sont dif­fu­sés à la té­lé, on est re­con­nu dans la rue. On nous offre à man­ger et on nous ouvre des portes. »

Pas­sion­né par les voyages, ce­lui qui avait ef­fec­tué plu­sieurs es­sais à l’étran­ger (Al­le­magne, Por­tu­gal, Ecosse, Angleterre) pre­nait la route dès que pos­sible pour vi­si­ter et ren­con­trer la po­pu­la­tion. « Il y a beau­coup de mixi­té dans les fa­milles, les gens sont cha­leu­reux. J’ai consta­té aus­si que les re­li­gions vivent bien en­semble. » Au terme du cham­pion­nat, Al Na­bi Chit a ter­mi­né 4e et Koue Niate est re­par­ti avec des sou­ve­nirs plein les va­lises. « J’es­père y re­tour­ner un jour, en va­cances… » (Ligue 2) af­fron­te­ra Que­villyRouen (CFA) en ami­cal, di­manche (11 heures) sur la pe­louse an­nexe du stade Du­vau­chelle. La veille, tou­jours à 11 heures, le PFC (L 2) joue contre Au­ber­vil­liers (CFA) au parc in­ter­dé­par­te­men­tal de Cré­teil. nL’ACBB (CFA) en­re­gistre le re­tour du la­té­ral gauche Loïc Kouag­ba (21 ans) qui évo­luait à Se­dan (0 match en Na­tio­nal) lors de cette pre­mière par­tie de sai­son. nLES LU­SI­TA­NOS SAINTMAUR (CFA 2) ont en­ga­gé le dé­fen­seur cen­tral d’Au­ber­vil­liers (CFA) Ous­mane Kan­té (26 ans).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.