Le doc­teur Briole prêt pour 24 heures de garde

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - MA­RINE LE­GRAND

« DES MAINS BLES­SÉES en ou­vrant des huîtres, des brû­lures dues à des feux d’ar­ti­fice, des rixes et ac­ci­dents de la route cau­sés par l’al­cool… » Le doc­teur Ni­co­las Briole, 48 ans, sait de quoi risque d’être consti­tuée sa garde du 31 dé­cembre, dans son ca­mion blanc du Smur (ser­vice mo­bile d’ur­gence et de ré­ani­ma­tion) de Me­lun (Seine-et-Marne).

Res­pon­sable de l’uni­té fonc­tion­nelle du Samu 77 et di­rec­teur mé­di­cal ad­joint du dé­par­te­ment Urgences à l’hô­pi­tal Marc-Jac­quet, ex-mé­de­cin des pom­piers de Pa­ris et du Samu 91, ce pro­fes­sion­nel de l’ur­gence n’en est pas à sa pre­mière as­treinte le soir du ré­veillon.

Au­jourd’hui, il se­ra de garde pour 24 heures : « Aux urgences de l’hô­pi­tal de 8 h 30 à 18 h 30, puis au Smur de Me­lun avec un autre mé­de­cin jus­qu’à 8 h 30 le len­de­main. Le 1er jan­vier, je se­rai d’as­treinte, c’est-à-dire joi­gnable par té­lé­phone en per­ma­nence et ca­pable de re­ve­nir au ser­vice ra­pi­de­ment si be­soin, ex­plique-til. Certes, on pré­fé­re­rait tous être en famille mais, lors­qu’on fait ces mé­tiers-là, on sait que l’on tra­vaille cer­tains jours de fêtes. Et le plan­ning est vu bien en amont, ain­si qu’avec nos proches. » Point de dî­ner de ré­veillon pour lui et ses col­lègues ce soir-là mais « un re­pas amé­lio­ré avec des cho­co­lats sû­re­ment, mais pas d’al­cool », sou­ligne-t-il.

En Seine-et-Marne comme ailleurs, plu­sieurs sites sen­sibles se­ront par­ti­cu­liè­re­ment sous sur­veillance « comme les lieux de ras­sem­ble­ments fes­tifs ou Dis­ney­land Pa­ris ». Le centre 15 du Samu 77, ba­sé à Me­lun, dis­po­se­ra cette nuit-là de deux mé­de­cins ré­gu­la­teurs et un mé­de­cin ré­gu­la­teur li­bé­ral pour la per­ma­nence des soins, tan­dis que plu­sieurs pra­ti­ciens se­ront ré­par­tis dans les ca­mions des huit Smur de Seine-etMarne.

(LP/So­phie Bor­dier.)

Me­lun (Seine-et-Marne), mar­di. Mé­de­cin ur­gen­tiste du Smur, le doc­teur Ni­co­las Briole, ici dans le ga­rage du Samu de l’hô­pi­tal Marc-Jac­quet, se conten­te­ra ce soir d’un re­pas amé­lio­ré, sans al­cool, avec ses col­lègues.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.