NLes

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - NA­THA­LIE RE­VE­NU

fêtes de fin d’an­née loin de chez lui, le sergent Ja­son, 26 ans, en a dé­jà fait l’ex­pé­rience. Ba­sé au ré­gi­ment d’in­fan­te­rie des chars de ma­rine (RICM) à Poi­tiers (Vienne), mi­li­taire de­puis six ans, il a l’ha­bi­tude des « opex » (opé­ra­tions ex­té­rieures) de l’ar­mée fran­çaise. A Dji­bou­ti, mais aus­si en Afrique de l’ouest avec les mis­sions Ser­val et Li­corne qui l’exilent à des mil­liers de ki­lo­mètres de sa famille pen­dant quatre mois. Le ré­veillon de la Saint-Syl­vestre s’an­nonce moins exo­tique. De­puis lun­di il vient d’être af­fec­té au fort de l’Est à Saint-De­nis, en Seine-Saint-De­nis, comme 80 mi­li­taires du RICM de Poi­tiers. Dans le cadre du dis­po­si­tif Sen­ti­nelle, il pa­trouille­ra toute la soi­rée. « On fê­te­ra le Nou­vel An dans la voi­ture de pa­trouille », sou­rit Ja­son. Une mis­sion comme une autre : « Ce qui change, c’est la na­ture de la me­nace. Les gens se montrent aus­si très re­con­nais­sants, ils n’hé­sitent pas à nous dire Mer­ci pour ce que vous faites. C’est as­sez in­ha­bi­tuel », ob­serve-t-il. Père d’un gar­çon de huit mois, Ja­son concède : « C’est dif­fi­cile de quit­ter les siens. Mais on sait qu’en étant mi­li­taire, on est pro­je­table en tous lieux. Et puis on n’est pas seuls, l’ar­mée est aus­si notre autre famille ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.